Oyonnax, l'exploit permanent

Oyonnax, l'exploit permanent

Publié le , modifié le

Oyonnax continue de créer la sensation en Top 14. Le promu a cette fois réalisé l'exploit de battre le RC Toulon lors de la 8e journée au terme d'une performance héroïque (25-22). Benjamin Urdapilleta a été l'homme du match en se permettant de surpasser la référence Jonny Wilkinson. Grâce à ce succès, Oyonnax grimpe à la septième place avec 17 points, Toulon reste deuxième avec 23 unités avant les autres matches du jour qui opposaient Perpignan à Toulouse, Castres au Racing-Métro, Grenoble à Brive et Bayonne à Biarritz.

Où s'arrêtera Oyonnax ? Après avoir fait tomber Clermont dans leur antre de Charles Mathon, les promus viennent de faire chuter les champions d'Europe toulonnais dans une ambiance indescriptible. Les Varois, qui alignaient l'artillerie lourde avec notamment la présence de l'ailier australien Drew Mitchell, n'avaient pourtant pas pris ce déplacement à la légère. Mais les Oyomen ne font aucun complexe cette saison, quelque soit l'adversaire en face. Témoin cette entame de match qui voyait les hommes de Charrier et Urios marquer dès la 4e minute grâce à Denos. Toulon, avec toute son expérience, ne se démobilisait pas et faisait parler sa légendaire puissance mais les joueurs de l'Ain ne faisaient qu'un en défense. Si Armitage, l'un des joueurs les plus détestés du championnat, replaçait les siens devant au tableau d'affichage grâce à un essai successif à un énorme temps de jeu (13-17, 37e), Oyonnax s'accrochait corps et biens.

La fin de match se résumait à un duel immense entre Jonny Wilkinson et Benjamin Urdapilleta. Tous les deux auteurs d'un sans faute au pied jusque dans les dix dernières minutes, les deux ouvreurs s'étaient répondu au coup pour coup durant toute la partie mais, à la surprise générale, c'est l'Anglais qui craquait le premier en manquant sa première pénalité à la 73e minute. Dans la foulée, et d'un drop magistral, Urdapilleta donnait l'avantage aux locaux (25-22, 77e). La minute suivante, Wilkinson héritait d'un ballon dans une position presque identique mais sa tentative passait à côté des perches ! Cette fois, l'expérience avait cédé face à la fraîcheur. 

Vidéo: Le "petit" s'offre le "Grand"

Voir la video

Julien Lamotte