Benjamin Urdapilleta (US Oyonnax)
Benjamin Urdapilleta (US Oyonnax) | JEFF PACHOUD / AFP

Oyonnax déborde Clermont

Publié le , modifié le

Oyonnax a créé la grosse surprise de la 2e journée du championnat en dominant Clermont (30-19) au terme d'un match incroyable où les locaux menaient 20-0 à la pause. Les Rouge et Noir ont marqué trois essais (contre deux aux Jaunards) grâce notamment à leur pack de fer. Après leur débâcle à Bayonne la semaine passée, les hommes de Christophe Urios se sont bien relancés pour le maintien.

Pour le premier match de Top 14 de l'histoire de l'USO à Charles-Mathon, le  club haut-bugiste a brillé, portant sa série d'invincibilité à domicile à 24 matches. Oyonnax a d’abord résisté avant d’ouvrir le score à la 25e minute sur un essai en force : après une succession de percussions dans les 22 mètres adverses, Jenneker plongeait en coin derrière la mêlée ouverte pour inscrire les premiers points des Rouge et Noir dans l’élite. Urdapilleta transformait en coin (7-0).

Oyonnax démarre en trombe

Dans la foulée, Clermont réagissait en déployant du jeu mais les Jaunards se faisaient contrer et Tian poursuivait au pied : Nalaga tentait de se coucher sur le cuir mais Denos se montrait plus prompt pour doubler la mise pour les locaux (14-0 après la transformation en coin, 30e).

Six minutes plus tard, Urdapilleta ajoutait trois points d’une pénalité de 50 m consécutive à une faute de Radosavljevic. Et Clermont buvait le calice jusqu’à la lie en encaissant un drop de l’ouvreur au pied d’or juste avant la sirène (20-0). Une vraie leçon de réalisme.

Urdapilleta enquille

Les hommes de Vern Cotter réagissaient dès l’entame de la seconde période. Vosloo jouait parfaitement le coup en allongeant le bras pour marquer un essai après un maul (44e). Trois minutes plus tard, Brock James –après deux tentatives ratées- offrait trois points de plus aux siens sur une pénalité (20-8).

Après une faute de Ti’i Paulo, Urdapilleta redonnait un peu d’air à Oyonnax (50e) mais Jenneker écopait d’un carton jaune au mauvais moment, et James relançait l’AMSCA sur deux nouveaux coups de pied (54e et 57e, 23-14).

Bonus offensif raté de peu

Mais « Oyo » finissait plus fort et Usarche inscrivait l’essai de la délivrance à moins d’un quart d’heure de la fin (essai transformé par le buteur argentin, en réussite aujourd’hui). A 30-14, la messe était dite, mais les joueurs du Haut-Bugey continuaient de malmener leurs hôtes.

L’arbitre leur refusait même deux essais coup sur coup sur vidéo-arbitrage (un pour Denos, un pour Cibray dans la foulée), au grand dame du public qui réclamait le bonus offensif. Qu’importe. Malgré un ultime essai de Stanley à une minute du terme (30-19), Clermont ne parvenait pas à arracher le bonus défensif. Oyonnax venait de parfaitement réussir ses débuts dans le Top 14 à Charles-Mathon. Victorieux à Biarritz le week-end dernier, les Clermontois n’ont peut-être pas assez respecté leur adversaire cet après-midi.