Fulgence Ouedraogo
Le capitaine de Montpellier, Ouedraogo | AFP - REMY GABALDA

Ouedraogo: "Un sacré défi"

Publié le , modifié le

La défaite à Toulouse a donné bien des regrets à Montpellier et à son capitaine, Fulgence Ouedraogo: "Notre touche et notre conquête ont vraiment été défaillante", constatait-il, qui se réjouit de "l'état d'esprit et le fait de ne jamais avoir lâché". Mais à Castres, en barrages, le 3e ligne international s'attend à "un sacré défi", qu'il faudra probablement livré sans Gorgodze, expulsés contre le Stade: "Cela va vraiment nous pénaliser pour la suite".

- Quel est votre sentiment à l'issue de cette défaite à Toulouse?
Fulgence Ouedraogo:
"Notre touche et notre conquête ont vraiment été défaillante. Nous avions décidé d'aborder ce match comme une rencontre de phase finale. C'est difficile car nous avons perdu rapidement Julien Tomas (côtes, ndlr) puis ensuite Mamuka Gorgodze (carton rouge direct, ndlr). Il faut s'attacher à garder le positif de cette rencontre mais il faudra absolument que notre conquête soit au niveau face à une équipe de Castres qui est également bien armée dans ce secteur si nous voulons avoir notre mot à dire pour ce barrage. Le point positif c'est l'état d'esprit et le fait de ne jamais avoir lâché mais il y a des choses à revoir".

- Justement, comment envisagez-vous ces retrouvailles avec Castres?
F.O.:
" C'est un sacré défi qui nous attend. On imagine qu'ils vont être surmotivés par rapport à notre victoire de la saison dernière. Ils nous ont battu deux fois cette saison en phase régulière et c'est un avantage de plus. Il va encore falloir sortir un exploit pour passer. On va essayer de bien se préparer et ne rien laisser au hasard pour être digne de ce rendez-vous. Le match de la saison dernière avait été magnifique mais même si le prochain est moins beau et que le dénouement est le même, moi je signe tout de suite (sourires)".

- Quel est l'avis du capitaine que vous êtes concernant le carton rouge direct reçu par Gorgodze?
F.O.:
" Je n'aime pas vraiment que l'on stigmatise Mamuka comme un joueur violent et qu'à chaque fois qu'il y a une bagarre se soit lui qui +charge+. Monsieur Maciello (l'arbitre, ndlr) m'a dit qu'il avait donné plus de coups de poings que les autres. Je ne sais pas comment il fait pour savoir ça, peut-être qu'il compte. Cela va vraiment nous pénaliser pour la suite, car tout le monde connaît son importance dans notre équipe".

AFP