Mourad Boudjellal, le président du RCT
Mourad Boudjellal, le président du RCT | AFP - REMY GABALDA

Mourad Boudjellal fait monter la pression au RCT

Publié le , modifié le

Battu samedi sur le terrain du dernier Oyonnax (29-26), Toulon entre dans une zone de turbulences, orchestrée par son président Mourad Boudjellal. Après avoir menacé ses troupes de rentrer en bus ou à pied, le bouillant patron du RCT aurait convoqué Fabrice Landreau, Marc Dal Maso et Tom Whitford, membres du staff et présents sur le banc en l'absence de Fabien Galthié, pour un entretien préalable à une sanction, selon L'Equipe. Ce sera au lendemain du match contre Clermont, première étape d'un parcours du combattant périlleux.

La réception de Clermont, le déplacement au Racing 92, la réception de Montpellier puis de Castres. Voilà les quatre prochains matches, tous en forme de choc majeur pour le RCT. 4e du Top 14 sans la moindre assurance quant à son avenir, le club varois s'apprête à se lancer dans une guerre de tranchée vitale pour la qualification. Sans sérénité. Hormis le champion de France clermontois, tous les prochains adversaires des Varois sont engagés dans la lutte pour la qualification.

Ulcéré par la défaite à Oyonnax samedi, Mourad Boudjellal avait déjà tempêté, promettant un retour de son groupe à pied ou en bus. Le volcanique président n'a pas mis sa menace à exécution. Mais deux jours après, il aurait décidé, selon L'Equipe, de convoquer les trois membres du staff, présents sur le banc, à un entretien. Fabrice Landreau (entraîneur des avants), Marc Dal Maso (mêlée) et Tom Whitford (manageur assistant) seront donc sous pression. Alors même qu'à la veille de ce match, Boudjellal déclarait: "Fabien Galthié devrait faire attention car je sens en Fabrice Landreau monter une petite envie d'autonomie, voire de coup d'État", disait-il en prenant pour référence le match à Agen: "Je voulais parler aux joueurs pour cette rencontre. Et, finalement, j'ai trouvé Fabrice Landreau remarquable dans son discours. Il m'a surpris. Non pas que je le pensais mauvais, mais il a été encore meilleur que ce que je pensais."

L'habitude des grands rendez-vous

En un match, l'ancien coach principal de Grenoble paraît avoir reculé dans l'estime de son président. Fabien Galthié, resté jusqu'à vendredi avec ses joueurs mais absent du match car à Cardiff pour commenter Galles-France, et Manny Edmonds, en charge des trois-quarts, ne sont pas visés directement. Mais à Toulon, quand Mourad Boudjellal fait souffler le mistral, personne n'est à l'abri. Il sait aussi faire monter la pression au bon moment. Présent en finale du Top 14 lors de 5 des 6 derniers championnats, son club n'a plus manqué la phase finale depuis la saison 2010-2011.