Montpellier en joie
Montpellier en joie | AFP - REMY GABALDA

Montpellier/Racing en demi-finale du Top 14 !

Publié le , modifié le

Le MHRC, 6e de la saison régulière, s'est imposé 18-17 sur la pelouse de Castres en barrages du Top 14. Les Languedociens affronteront en demi-finale le Racing-Métro le samedi 28 mai à Marseille tandis que Clermont (4e) rencontrera Toulouse la veille, toujours au stade Vélodrome. Les Ciel et Blanc et le Stade Toulousains partiront favoris mais ils devront se méfier de leurs adversaires capables de se hisser à un très haut niveau.

Montpellier s'est qualifié pour les  demi-finales du Top 14 de rugby en battant Castres 18 à 17  au terme d'une partie intense que les Héraultais ont eu le mérite de ne jamais lâcher. Le CO a ouvert le score dès la 4e minute: suite à une touche au niveau des 22 m de Montpellier, Tekori perçait le long de la touche avant de servir Capo-Ortega à l'intérieur. L'Uruguayen transmettait dans la foulée à Ibrahim Diarra accouru dans l'axe pour un essai imparable que Monsieur Maciello accordait après la vidéo. Teulet transformait (7-0). Les Languedociens égalisaient sur une pénalité de l'Argentin Bustos Moyano consécutive à une faute tarnaise, Bonello n'étant pas sorti de la zone du placage après une charge de Gorgodze (7-3, 8e).

Les hommes de Fabien Galthié rataient l'essai sur l'action suivante mais ils jouaient crânement leur chance sur ce début de rencontre. Malheureusement pour eux, ils ne parvenaient pas à revenir à la marque, Bustos Moyano ratant une nouvelle pénalité à la 23e après une faute au sol castraise signée Ducalcon. Le CO faisait la course en tête sans se montrer sous son meilleur jour ce que le public du stade Pierre-Antoine sentait parfaitement. A la 28e minute, suite à une belle action bleue et une percée fantastique du Géorgien Mamuka Gorgodze, Castres se faisait logiquement sanctionner: Bonello enterrait le ballon et l'arbitre sortait le carton jaune pour le talonneur local. Bustos Moyano en profitait pour offrir trois points de plus à sa formation qui recollait (7-6).

Quelques minutes plus tard, l'ailier argentin donnait l'avantage aux siens sur une pénalité de 50 m, Forestier ayant reculé sur l'impact de la mêlée adverse (7-9). La fin de la première période était épique. Vexé d'être mené chez lui, Castres accélérait. Les avants locaux pilonnaient à trois mètres de la ligne et Figallo se mettait à la faute: le pilier écopait d'un carton jaune et les deux équipes se retrouvaient à 14 contre 14. Le pack castrais faisait alors subir le martyr à son vis-à-vis héraultais et Monsieur Maciello offrait une pénalité aux hommes du duo Labit-Travers. Puis une deuxième alors que Castres cherchait à enfoncer le clou devant. Et le CO virait finalement en tête à la pause après un essai de pénalité. L'arbitre jugeait que le pilier remplaçant Leleimalefaga avait volontairement écroulé une sixième mêlée et donnait l'avantage aux Blancs avant la transformation face aux poteaux de Teulet (14-9). 

Teulet rate la balle de match

Dès l'entame de la seconde période, Montpellier se relançait en inscrivant une pénalité suite à une faute de Diarra après une touche castraise, l'arbitre reprochant au 3e ligne de s'être placé devant le porteur du ballon sur le maul. Des 30 mètres sur la droite, Bustos Moyano réduisait le score (14-12). Juste après, l'Argentin redonnait l'avantage aux siens des 25 m en face des poteaux, Bonello ayant empêché Julien Tomas de sortir le ballon sur un ruck (14-15, 48e). Dans la foulée, le CO manquait de reprendre l'avantage sur une pénalité des 35 m de Teulet consécutive à un coup d'épaule de Jgenti sur Tekori. Le match s'envenimait et Gorgodze prenait à son tour un avertissement pour un placage haut. Teulet remettait son équipe devant (17-15, 54e).

Poussés par leur public, les Tarnais tentaient de faire le break et choisissaient de ne pas tenter une pénalité pour enfoncer le clou sur une pénaltouche. Mais un en-avant venait contrarier leur volonté et l'écart restait de deux petits points à un quart d'heure du terme. A dix minutes de la fin, Montpellier repassait devant sur une pénalité de Bustos Moyano après un bon travail du pack (17-18, 71e). Le CO allait devoir jouer son va tout. Les avants blancs accentuaient la pression dans la camp adverse et Monsieur Maciello offrait un pénalité à Romain Teulet des 43 m légèrement sur la gauche: "Robocop" manquait la cible (79e). Le rêve était passé pour les locaux. Mais que l'aventure du MHRC est belle !

Réactions

Laurent Travers (entraîneur de Castres): "C'est vrai que la défaite est amère, mais il faut rester tranquille. On a des valeurs, conservons les avant de ressembler à d'autres. C'est trop facile de mettre la pression sur d'autres personnes, il faut se servir de ces défaites pour rebondir. A la mi-temps, le discours a été très court et simple: discipline et conservation du ballon. On fauté sur la discipline et la conservation".

Eric Béchu (entraîneur de Montpellier): "A la différence du match retour ici, les défenses ont été très présentes. On ne s'est jamais vraiment déchiré, mais on n'a pas déchiré les Castrais non plus. Ca se joue à la discipline, à la réussite d'un buteur. L'aspect tactique est important mais ce sont les joueurs qui ont remporté la victoire. Ce qui a été très satisfaisant, c'est notre contre en touche. C'est une joie immense. Après le match de Toulon, on a eu peur que +le soufflé retombe+".

Le programme des pahes finales

Demi-finales (à Marseille, stade Vélodrome)
Vendredi 27 mai:
(20h45) Toulouse - Clermont
Samedi 28 mai:
(16h25) Racing-Métro - Montpellier

Finale: samedi 4 juin (20h45) au Stade de France