Mathieu Bastareaud pris par Fulgence Ouedraogo
Mathieu Bastareaud pris par Fulgence Ouedraogo | AFP

Montpellier a un pied en demi-finales

Publié le , modifié le

Montpellier a repris la deuxième place, qui offre une qualification directe pour les demi-finales, en dominant nettement (36-21) Toulon dimanche à l'Altrad stadium dans un magnifique choc au sommet en clôture de la 25e journée de Top 14. Tout reste à faire à une journée de la fin. L'équipe de Jake White compte quatre points d'avance sur sa victime du jour et poursuivant, mais jouera dimanche prochain sur le terrain du Racing 92, toujours en course pour la deuxième place. Grâce à cette dix-huitième victoire de la saison, le MHR s'assure pour le moins de disputer un éventuel match de barrage à domicile.

Toulon, lui, cède le strapontin aux Montpelliérains mais accueillera dans une semaine au stade Mayol Bordeaux-Bègles, qui vise une première participation à la phase finale. Montpellier a visiblement surmonté les tensions nées autour de la non-sélection de François Trinh-Duc, qui ont pollué toute sa semaine de préparation, pour afficher une cohésion certaine et imposer sa puissance à Toulon. Auteur d'une prestation très maîtrisée, qui efface la raclée prise à l'aller (52-8) à Mayol, l'équipe de White s'est positionnée comme un candidat au titre. Montpellier faisait preuve d'une étonnant réalisme pour exploiter chacune de ses actions lors de la première période et les trop nombreuses fautes du RCT. Il inscrivait deux essais à la suite d'une mêlée à cinq mètres conclue par le talonneur Mickaël Ivaldi (4) et sur un contre de l'ailier fidjien Timoci Nagusa (16) pour faire la course en tête.

Approximations et choix hésitants

Pour déplacer le jeu, éviter le choc frontal avec la puissance du pack héraultais, l'équipe de Bernard Laporte trouvait les solutions autour de son ouvreur australien Matt Giteau. Il répliquait rapidement par un essai de l'ailier fidjien Josua Tuisova (6), avant d'être récompensé de ses intentions juste avant la pause par le pilier international Xavier Chiocci (40). Fautes de mains répétées, approximations et choix hésitants empêchaient toutefois Toulon de mieux exploiter sa possession. Le RCT s'exposait trop souvent à la défense héraultaise. Pour repousser le retour de Toulon, revenu à 20-18 (45), Montpellier produisait un nouveau coup d'accélérateur en début de seconde mi-temps.

A la 52e minute, l'ailier Nagusa exploitait une erreur de jugement de l'arrière O'Connor pour marquer son troisième essai héraultais, son quatorzième de la saison. Comme ses deux buteurs sud-africains: Demetri Catrakilis et François Steyn étalaient une belle efficacité, Montpellier ne laissait aucune chance à Toulon de se rebeller dans le dernier quart d'heure. L'Altrad stadium avait gardé le meilleur pour la fin en offrant une ovation à l'enfant du club et futur Toulonnais François Trinh-Duc, ému aux larmes comme son pote Fulgence Ouedraogo.

AFP