Montpellier Biarritz Trinh-Duc course 12 2010
Le Montpellierain François Trinh-Duc part à l'essai | AFP - Pascal Guyot

Montpellier sous pression

Publié le , modifié le

Relégué hors du Top 6, Montpellier , en baisse de régime ces dernières semaines, a besoin d'un succès dimanche face au Stade Français en clôture de la 22e journée pour ne pas subir le même sort que le club parisien, déjà réduit à espérer un miracle pour accéder aux barrages.

Révélation du début de saison, le club héraultais entraîné par Eric Béchu et Fabien Galthié a souffert pendant le Tournoi des six nations, avec deux défaites à Castres (29-43) et à La Rochelle (16-20) et une pénible victoire à domicile (25-24) contre Agen. "On a le souvenir de nos dernières prestations très laborieuses. Notre dernier bon match remonte à Clermont (le 12 février, NDLR). Et encore, dans le jeu c'était approximatif. C'était bon dans l'enthousiasme, dans la défense. Les dernières prestations sont moins rassurantes", a relevé Eric Béchu.

Outre l'absence de l'ouvreur François Trinh-Duc, retenu avec le XV de France, le sort a paru s'acharner sur les Montpelliérains à La Rochelle avec la blessure de Fulgence Ouedraogo et celle, plus grave, du trois-quarts Geoffrey Doumayrou. Côté montpelliérain, on déplore encore de nombreux forfaits ou joueurs incertains (Figallo, Matadigo, De Marco...). Dauphin du Stade Toulousain début janvier, le club héraultais se retrouve septième et sa présence en barrage est désormais compromise par le retour aux affaires de Perpignan, vainqueur (34-16) samedi à La Rochelle après son succès à Paris face au Stade Français.

"Pas encore fini"

Avec neuf points de retard sur Montpellier à cinq journées de la fin, le Stade Français, lui, est pratiquement condamné à manquer les barrages pour la deuxième saison d'affilée. Il misera probablement gros sur le Challenge européen et la réception en quart de finale le 7 avril à Charléty de... Montpellier . "On ne prépare pas la saison prochaine, ce n'est pas encore fini. On sait que si on peut gagner un match à l'extérieur, on se rapproche, on met la pression sur les équipes qui sont un peu au-dessus de nous qui peuvent faire une erreur, a cependant assuré Michael Cheika. Et cette semaine, on joue face à une équipe qui est devant nous, il faut rester dans la bataille, c'est ce qu'on fait."

Le directeur sportif parisien sera privé du 2e ligne anglais Tom Palmer, touché à une cuisse à Dublin en clôture du Tournoi des six nations. Sergio Parisse étant incertain, le demi de mêlée Julien Dupuy a été désigné capitaine. Tom Haskell effectue son retour pour dynamiser une équipe moribonde.

AFP