Benoit Paillaugue (Montpellier) - Lyon
Benoit Paillaugue (Montpellier) entre la défense lyonnaise | AFP - PHILIPPE MERLE

Montpellier s'impose chez le LOU

Publié le , modifié le

En match en retard de la 10e journée du Top 14, Montpellier n'a pas beaucoup tremblé sur le terrain de Lyon, pour l'emporter (30-10). Vainqueur le week-end dernier de Clermont après quatre matches sans victoire, les hommes de Fabien Galthié ont de nouveau bien utilisé le jeu au pied pour dominer un LOU totalement dépassé dans les phases de conquête en 1ère période. Cette victoire permet aux Héraultais de se placer en milieu de classement, Lyon fermant la marche.

Quand une tactique fonctionne, pourquoi en changer ? A Montpellier, la question ne s'est pas posée. Après avoir déjà utilisé avec bonheur le jeu au pied offensif le week-end passé contre Clermont, pour mettre fin à une série de quatre matches sans victoire, les Héraultais ont remis ça pour faire craquer le LOU. Dominateurs dans toutes les phases de conquêtes, sur tous les points de rencontre, ils ont longtemps buté sur une défense courageuse, comme sur cet en-avant de Gorgodze sur la ligne, puis sur celui de Bosch à 15m après un joli coup de pied croisé pour Nagusa qui avait bien volleyé (17e). Et comme Fernandez ne trouvait pas les perches lors de son drop à la 23e minute, la fébrilité pouvait s'installer dans les rangs des visiteurs. Mais à force de pousser, le LOU craquait, sur un petit coup de pied offensif repris et remis aussitôt dans le jeu par Bustos Moyano avant qu'il ne sorte en touche, et Pulou était là pour aplatir le premier essai (24e, 5-0). Devant au score, Montpellier commençait à hériter des fruits de sa domination, avec des pénalités qui s'enchaînaient (30e, 34e, 37e), toutes victorieuses grâce à l'ailier Bustos Moyano (14-0). Lyon avait une belle occasion dans les arrêts de jeu, mais la vidéo ne validait pas un essai qui aurait récompensé leur courage mais pas vraiment leurs intentions de jeu.

Le LOU se rebiffe

En seconde période, après certainement une belle mise au point de Raphaël Saint-André, les Lyonnais dévoilaient enfin leurs ambitions, et il fallait un retour de Gorgodze à quelques mètres de l'en-but pour empêcher l'ancien Springbok Januarie d'aller à l'essai. Finalement, les locaux se contentaient d'une pénalité, que Loursac passait pour inscrire les premiers points de son équipe (47e, 14-3). Mais de nouveau, Montpellier profitait des fautes adverses pour refaire le trou avec trois pénalités (49e, 55e, 59e) pour ramener l'écart à (23-3). De plus en plus joueurs, les Lyonnais étaient enfin récompensés par un essai en force de Petit, venu conclure une première tentative de Leguizamon (65e, 23-10). L'espoir était de courte durée, car sur une mauvaise réception de Manta, Audrin tapait à suivre pour lui-même et parvenait à aplatir un nouvel essai héraultais (70e, 30-10). Malgré quelques enchaînements, le LOU ne parvenait pas à faire encore craquer la défense montpellieraine.

Depuis le retour des internationaux, l'équipe de Fabien Galthié a enchaîné un nul contre le champion d'Europe en titre, une défaite de 3pts à Bath, une victoire sur Clermont et une autre à Lyon. Après un début de saison très problématique, le club refait son retard et se repositionne. Le LOU, malgré de belles performances, reste dernier de ce Top 14.

Les réactions :

Raphaël Saint-André (directeur sportif de  Lyon) : "Sur le match, il n'y a pas grand chose à dire. C'est la première fois depuis le début de saison que nous n'avons pu rivaliser dans aucun domaine. Ils  nous ont pris sur tout, en mêlée, les ballons haut, l'animation offensive et en  défense, dans les impacts. Nous avons été constamment sur le reculoir."
Fulgence Ouedraogo (3e ligne et capitaine de Montpellier): "Nous avions besoin d'une victoire à l'extérieur, importante pour la confiance afin de  valider les progrès que nous avons fait dernièrement. Nous avons livré un match  sérieux et appliqué. Nous avons parfois pêché dans la finition mais dans  l'ensemble nous pouvons être satisfaits de cette rencontre. Nous étions en  place. Nous avons bien mis notre jeu et nous avons joué les bons ballons".
Fabien Galthié (entraîneur de Montpellier): "Nous avons livré un super  match, le meilleur de notre saison, le plus accompli, le mieux réalisé, sur le  contenu. Il ne faut pas faire la fine bouche. En première période, nous n'avons  laissé que deux ou trois occasions. Je n'ai pas de regrets sur le bonus  offensif que nous n'avons pu prendre. Sur l'animation, nous avons été bons et  nous nous sommes trouvés très vite. Nous avons bien géré l'enchaînement des  matches. Je ne m'en satisfait toutefois pas car nous revenons avec deux  blessés, Benjamin Thiery qui souffre d'une entorse accromio-claviculaire et  Julien Tomais d'une luxation d'une épaule".

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze