Julien Dupuy Stade Français VS Montpellier Top14 03 2011
Le demi de mêlée du Stade Français Julien Dupuy | AFP - PASCAL GUYOT

Montpellier relève la tête

Publié le , modifié le

Tenu en échec la semaine passée à La Rochelle (20-16), Montpellier s'est ressaisi, dimanche, en clôture de la 22e journée de Top14 en battant le Stade Français (29-23). Cette victoire permet au club héraultais de remonter à la 5e place, à deux points du podium, tandis que les Parisiens, en enchaînant leur quatrième défaite à l'extérieur, stagnent en 10e position (49 pts).

Relégué hors du Top 6, Montpellier, en baisse de régime ces dernières semaines, avait besoin d'un succès dimanche face au Stade Français pour ne pas subir le même sort que le club parisien, déjà réduit à espérer un miracle pour accéder aux barrages. Grâce au pied de Moyano, auteur de quatre pénalités et deux transformations, et à un essai de Jgenti (69e), les Montpelliérains ont renoué avec le succès et ainsi retrouvé le sourire. La rencontre semblait pourtant mal engagée pour les hommes d'Eric Béchu et de Fabien Galthié. Trois pénalités de Dupuy permettaient en effet aux Parisiens de prendre le contrôle de la rencontre. Face à une équipe parisienne qui partait souvent à la faute, Montpellier réussissait à revenir à 9-9 mais les troupes de Michael Cheika viraient en tête  grâce à un essai d'Haskell à la dernière minute d'une première période tendue (9-14).

Au retour des vestiaires, Dupuy poursuivait son travail au pied et hissait son équipe à 20 à 12. Mais un essai de pénalité allait permettre au MHRC de revenir à un point de son adversaire du jour (19-20 à la 66e). L'exclusion temporaire du deuxième ligne parisien Pascal Papé payant les fautes répétées de son équipe était sans doute le tournant du match. En infériorité numérique, les Parisiens ne tardaient pas à encaisser un essai de Jgenti, parfaitement transformé par Moyano (26-20 à la 70e). Trinh-Duc offrait une ultime pénalité aux Montpelliérains tandis que Beauxis réussissait à sauver le bonus défensif parisien à trois minutes de la fin (29-23).

Grâce à ce succès; Montpellier a conservé intactes ses  chances d'accéder aux barrages pour les demi-finales. De son côté, le Stade Français, pourtant entreprenant, a encore payé son indiscipline et ne parvient donc pas à s'extirper du ventre mou du championnat après ses quatrième revers consécutif à l'extérieur.

Isabelle Trancoën