Toulon Montpellier Wilkinson Gorgodze 12 2010
Jonny Wilkinson à l'attaque de la ligne | AFP - Anne-Christine Poujoulat

Montpellier puni à Toulon

Publié le , modifié le

Souvent pénalisé malgré une volonté de jouer, Montpellier a enregistré son 4e revers de la saison en tombant à Mayol (29-13). Du coup, le RCT revient à cinq longueurs des Héraultais, et Toulouse, qui joue à Clermont samedi dans le choc de cette 13e journée du Top 14, restera leader du championnat et se trouve donc sacré, sans jouer, champion d'automne.

Une mi-temps à dominer, une mi-temps à jouer, une mi-temps à se faire contrer et à voir Jonny Wilkinson enquiller les points au pied. Voilà bien les regrets que peut nourrir Montpellier à l'issue de son déplacement à Toulon. Pendant quarante minutes, l'équipe de Fabien Galthié a semblé supérieure à la formation locale, mais a dû virer à la pause avec un net retard (12-3), qui aurait pu être limité si Bustos avait été plus précis dans ses tentatives (1/4 aux pénalités en 1ère période). Et en encaissant deux essais en contres en deuxième période, ils ont été punis sévèrement.

C'est d'abord une récupération après plaquage à 30m de l'en-but varois qui permet à Van Niekerk de taper à suivre, ballon que suivait parfaitement l'ancien Parisien Messina, qui prolongeait à son tour au pied avant d'aplatir dans l'en-but (43e, 19-3). A la 54e minute, le Montpellierain Hanke écopait d'un carton jaune, réduisant son équipe à 14 pendant dix minutes. Quinze minutes après, le jeu rebondissait sur l'aile jusqu'à Sackey, qui crochetait et résistait à deux plaquages avant de s'écrouler dans l'en-but. Retourné par un défenseur, ce n'est que l'arbitre vidéo qui validait un essai pas du tout évident (58e, 29-6). A un essai du bonus offensif, le RCT finissait par s'éloigner de ce point supplémentaire, le demi de mêlée Henjak subissant à son tour un carton jaune après une accumulation de fautes commises par ses coéquipiers face à la furia de Montpellier (72e). Avec un joueur de moins, et devant toujours faire face à des visiteurs combatifs et révoltés. Et après une pénalité signalée par l'arbitre à 5m de l'en-but, le jeune Paillaugue surprenait tout son monde en la jouant rapidement pour inscrire le premier essai de son équipe (74e). La défaite était moins lourde (29-13), mais Montpellier laisse à Toulouse les commandes du Top 14, quelque soit le résultat du Stade à Clermont samedi dans la suite de cette 13e journée.Et c'est donc un titre de champion d'automne qui se trouve déjà dans la besace de l'équipe de Guy Novès.