Jonathan Pelissié (Montpellier)
Jonathan Pelissié | PASCAL GUYOT / AFP

Montpellier part en chasse

Publié le , modifié le

Les Héraultais, qui ont triomphé des Clermontois la semaine dernière sur un score retentissant (43-3), ont pris cette édition 2013/2014 du Top 14 par le bon bout. Avec Galthier aux commandes et Jonathan Pelissier à la baguette, Montpellier a l'occasion de prendre la tête du championnat en cas de victoire face au Stade Français ce soir (20h45), dans le choc au sommet qui ouvre la 8e journée du Top 14.

Il y avait d'abord eu ce match nul contre Toulon (22-22), en ouverture du Top 14. Plus exactement, un match nul arraché par Toulon. Car en réalité, dans cette rencontre intense et indécise jusqu'au coup de sifflet final, le champion d'Europe a longtemps été dominé par Montpellier. Les Héraultais ont finalement été piégés en second période par un essai en contre inscrit par le centre international du RCT Maxime Mermoz, qui interceptait une passe de Trinh-Duc. Si les hommes de Fabien Galthié pouvaient regretter de laisser filer une victoire qui leur tendait les bras, ils ont surtout montré qu'il fallait compter sur eux cette saison. Tenir en échec le récent finaliste du Top 14 et vainqueur de la H Cup, ce n'est pas donné à tout le monde. 

Bias :"Pas d'excès de confiance après Clermont"

Et puis il y a eu cette victoire retentissante contre Clermont, la semaine dernière (43-3). Si Alexandre Bias, le troisième ligne des Montpellierains a assuré qu''il n'y aura pas d'excès de confiance" après le large succès, les partenaires de François Trinh-Duc ont envoyé un nouveau message à tous leurs concurrents. Un message qui aurait pu signifier :"les grands matches nous subliment". Face à Jonathan Pelissier, le demi de mêlée de l'ASM Morgan Parra n'a pas fait le poids : vendredi dernier l'ancien de Brives était dans tous les bons coups. Déjà décisif face au Stade toulousain (victoire 25-0), il a inscrit 31 points et a agrémenté sa brillante performance personnelle de deux superbes essais, marqués lors de la première période, se payant même le luxe de terminer à un point du record de points marqués par un joueur dans un match de Top 14, codétenu par Cédric Rosalen (32 points avac Narbonne contre Montauban en 2006-2007) et Benjamin Boyet (32 points contre Agen la saison dernière). Avec un François Trinh-Duc étincelant et auteur de deux essais face aux Clermontois, la charnière héraultaise, si elle maintient cette cadence, pourrait bien tirer l'équipe vers les sommets, et pourquoi pas, décrocher leur premier bouclier de Brennus. 

Galthié :"Montpellier est en train de grandir"

L'ancien entraîneur du Stade Français, qui retourne ce soir sur ses terres, a bien failli ne pas être de l'aventure cette saison. En mars, une déclaration de Galthié avait soulevé les doutes quant à son souvenir dans le club héraultais :"c'est un sujet que je ne souhaite pas aborder", avait-il rétorqué à un journaliste en conférence de presse. Il est interdit de l'aborder avant le mois d'avril (règlement sur les mutations). J'aime le rugby, je continuerai à faire du rugby d'une manière ou d'une autre». Finalement, en juillet, il prolonge à Montpellier jusqu'en 2017. Une décision qu'il justifie en affirmant que "Montpellier est en train de grandir". Nul doute qu'il fera tout pour poursuivre son ascension face au Stade Français. Ça tombe bien, cette saison, Montpellier adore les gros poissons. 

Jean Charbon