Montpellier gagne encore au forceps contre Castres

Montpellier gagne encore au forceps contre Castres

Publié le , modifié le

Dans l'ultime match du jour comptant pour la 17e journée du Top 14, Montpellier a arraché la victoire sur ses terres (22-19) face à Castres. Une semaine après avoir gagné dans les arrêts de jeu à Toulouse la semaine dernière, les Héraultais remportent encore une victoire de haute lutte. Les hommes de Jack White demeurent en sixième position du championnat, et laissent les Castrais, qui repartent avec le bonus défensif, à 7 longueurs derrière.

Rien n'est facile en ce moment pour Montpellier. Mais après la cruelle déception de la défaite à l'ultime seconde à domicile contre Pau, l'équipe a bien compensé ce faux-pas, en allant d'abord chercher une victoire inespérée à Toulouse la semaine dernière, et en décrochant une deuxième victoire de suite, cette fois à domicile contre un rival pour la qualification, Castres.

Geoffrey Palis avait pourtant montré le bon chemin aux Tarnais, en inscrivant un premier essai dès la 12e minute, validé par la vidéo (10-3). Mais le carton jaune reçu par Faasalele à la 36e minute changeait tout, car le MHR en profitait aussitôt pour transformer cette supériorité numérique grâce à un maul de 20m conclu par un essai de Qera (36e, 13-10). Dans les arrêts de jeu, le CO passait une pénalité par Urdapilleta qui mettait les deux équipes à égalité à la pause (13-13). Catrakilis donnait l'avantage aux Héraultais (16-13, 46e), mais Kockott lui répondait (16-16, 48e), avant que son partenaire Urdapilleta ne rate la cible juste après (51e). Et deux minutes après, c'était au tour du pilier Lazar de laisser ses coéquipiers castrais en infériorité numérique pour la deuxième fois de la rencontre. 

Ce coup-ci, Montpellier n'en profitait pas au tableau d'affichage, malgré un essai de Bismark du Plessis,, refusé par la vidéo pour avoir rampé. Mais à la 67e minute, Trinh-Duc redonnait l'avantage au MHR (19-16, 67e), et remettait cela à la 72e (22-16). A proximité du bonus défensif, le Castres Olympique se lançait à l'abordage, et était récompensé par une pénalité passée par Kockott (22-19, 76e). Montpellier confisquait le ballon pour les dernières minutes, et accrochait ce succès précieux dans la course à la qualification.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze