Les Montpelliérains heureux face au CO
Les Montpelliérains heureux face au CO | PASCAL GUYOT / AFP

Montpellier étrille le Castres Olympique

Publié le , modifié le

En ouverture de la 4e journée de Top 14, Montpellier a étrillé le Castres Olympiques 43 à 10. Les Héraultais ont pris très tôt l'avantage au score avant de bénéficier du carton rouge logique reçu par le troisième ligne castrais, John Beattie. Ce succès permet aux joueurs de Christophe Galthié de prendre la tête du Top 14, Castres n'est pas au mieux.

Montpellier n'avait vraiment pas besoin de ça. Alors que le score était déjà de 8-0, suite à un essai de Galletier dès la 5e minute de jeu, les Héraultais ont eu un joli coup de pouce avec le carton rouge adressé à la 11e minute par Monsieur Raynal à John Beattie pour une charge très dangereuse à l'épaule du troisième ligne centre castrais sur Nagusa, l'ailier du MHR. Dès lors, à 15-14, les coéquipiers de François Trinh-Duc, une nouvelle fois épatant qui se pose en numéro 10 évident du XV de France, se sont appliqués à assurer le bonus offensif. C'est chose faite grâce au six essais inscrits contre seulement un, marqué à 13 contre 15, par le CO.

Il n'aura fallu que deux minutes à Montpellier pour porter le score à 15-0 suite à l'expulsion. On se dit alors que le score va défiler mais finalement Castres parvient à résister... pendant un quart d'heure. A la demi-heure de jeu, Timani profite du bon travail du pack héraultais pour aplatir. Entre temps, Kockott avait ouvert la marque pour le CO mais le score est bel et bien de 29-3 à la pause suite à un nouvel essai montpelliérain inscrit par Pélissié, supersonique à la course.

Trinh-Duc encore excellent

Juste avant la pause, Garvey, l'ailier de Castres a écopé d'un carton jaune. A 13 contre 15, les coéquipiers de Rory Kockott vont réaliser l'exploit de marquer un essai. Il est l'oeuvre de Dumora suite à un beau renversé de jeu de Kirkpatrick. Le MHR bute de plus en plus sur une équipe castraise solide. Il faut attendre le dernier quart d'heure pour que les locaux prennent le dessus physiquement et n'inscrivent deux nouveaux essais, le premier de pénalité et le second par Ebersohn suite à une magnifique croisée avec Trinh-Duc. L'ouvreur du MHR s'est régalé, tout comme le public de l'Altrad Stadium de Montpellier.