Timoci Nagusa Montpellier
Timoci Nagusa (Montpellier) | BEN STANSALL / AFP

Montpellier défie le Stade Toulousain

Publié le , modifié le

Le MHRC va passer un vrai test contre Toulouse, samedi au stade Yves-Du-Manoir (15h). Les Languedociens n'ont pas le droit à l'erreur s'ils veulent accrocher la quatrième place synonyme de barrage à domicile. Mais les Rouge et Noir arrivent lancés après leur succès sur la pelouse du Racing-Métro.

Eliminés tous deux des coupes européennes le week-end dernier (respectivement à Clermont en H Cup et à Perpignan en Challenge), Montpellier et Toulouse se retrouvent samedi pour un "derby du Sud" intéressant à plus d'un titre. Entre les deux finalistes du championnat 2011, la rencontre s'annonce serrée d'autant que, si le Stade a retrouvé des couleurs depuis son précieux succès à Colombes, les Héraultais ont impérativement besoin d'une victoire pour bénéficier de l'avantage de recevoir en barrages, ces quarts de finales déguisés.

Trinh-Duc absent

Pour ce match de prestige face à la référence française de ces 30 dernières années, Montpellier sera privé de son ouvreur international. L'international argentin  Santiago Fernandez suppléera le demi d'ouverture tricolore François Trinh-Duc, victime d'une entorse à la cheville droite samedi à Clermont (36-14), absent pour trois semaines. Le demi de mêlée Julien Tomas, victime d'une commotion cérébrale à Mont-de-Marsan il y a quinze jours, et le pilier géorgien Mischa Nariashvili reviennent dans le  groupe. Outre le centre Hape, ou les piliers Figallo (cervicales) et  Leleimalefaga (genou), Montpellier devra composer sans Audrin (cuisse) ni Hancke (déchirure abdominale).

Le Stade toulousain, privé de ses internationaux pendant le Tournoi des six nations, disposera de la presque totalité de son effectif. En dehors du pilier Antoine Guillamon et du talonneur Gary Botha, aux soins, et de Timoci Matanavou, touché à Perpignan, "tout  le monde va bien", a déclaré Guy Novès. "Le résultat à Paris (victoire au Racing Métro) nous permet, avec, je l'espère une victoire à la  maison contre Grenoble, de jouer un barrage, a déclaré le manageur pour qui l'important est "de gérer l'effectif, permettre aux uns et aux autres de bien  récupérer et préparer, pour certains, la tournée" de l'équipe de France en Nouvelle-Zélande.

Le Racing revanchard

Les trois autres rencontres de samedi opposent Agen au Stade Français, Bayonne à Grenoble et Mont-de-Marsan au Racing-Métro, seule formation à vraiment jouer quelque chose parmi les six (la qualification en play-offs). L'entraîneur du Racing-Métro Gonzalo Quesada  bénéficie de la quasi-totalité de son effectif pour le déplacement à  Mont-de-Marsan, où il faudra engranger un maximum de points dans l'optique des  barrages. Le pilier droit Luc Ducalcon, touché à un genou, figure tout de même  dans le groupe de 25 joueurs qui feront le voyage, à l'inverse du deuxième  ligne argentin Manuel Carizza, également blessé à un genou. Le Sud-Africain 

Bernard Le Roux, victime d'une déchirure musculaire est forfait, tout comme son  partenaire de troisième ligne et compatriote Jacques Cronje. Camille Gérondeau  devrait en profiter pour commencer en flanker. La charnière  Machenaud-Wisniewski devrait logiquement débuter la rencontre, tout comme  Benjamin Fall et Juan Imhoff sur les ailes, Fabrice Estebanez et Henry Chavancy au centre et Juan Martin Hernandez à l'arrière. Battus chez eux à l'aller alors qu'ils étaient au plus mal, les Racingmen sont revanchards. Ils visent même une victoire bonifiée contre un adversaire déjà condamné à) la relégation.