Montpellier assomme le Stade Français

Montpellier assomme le Stade Français

Publié le , modifié le

Le score est sans appel, Montpellier a corrigé le Stade Français 38-6, lors du match d'ouverture de la 16e journée de Top 14. Le club héraultais en profite pour revenir provisoirement à hauteur de Toulon, troisième.

Fabien Galthié était aux anges ce vendredi soir au Stade du Manoir. Si Montpellier enregistre son troisième succès d'affilée, le club a surtout fait forte impression en croquant sans retenue le Stade Français. Montpellier ne s'est d'ailleurs jamais encore retrouvé si haut perché depuis le début de la saison, et aura du mal à cacher son ambition de participer de nouveau aux barrages.

De son côté, le Stade français a de nouveau peiné sur des terres étrangères, et doit pour le moment se contenter d'une seule victoire à l'extérieur. Le tournant du match a sans doute eu lieu peu avant la pause, lorsque Montpellier a inscrit un essai (13-3, 39e) de toute beauté. C'est à la suite d'une pénalité de Dupuy qui rebondissait sur le poteau, que Trinh-Duc et Nagusa ont amorcé une remontée du terrain qui s'est conclue par l'essai de l'ailier argentin Bustos Moyano.

Si la réussite au pied n'était pas au rendez-vous, les Héraultais se rattrapaient brillamment avec leurs mains et ajoutaient un deuxième essai peu après l'heure de jeu (62e). Cette fois, c'était le centre sud-africain Bosch, qui profitait d'un coup de pied de Trinh-Duc au-dessus des lignes adverses. Et après avoir raté de peu le coche à deux reprises, Montpellier s'offrait finalement le bonus offensif grâce à deux essais de ses ailiers. L'ailier fidjien Nagusa exploitait un nouveau service au pied de Trinh-Duc, avant que Bustos Moyano n'inscrive son second essai personnel.  

Romain Bonte