Montpellier - Toulouse
Les Toulousains Picamoles et Harinordoquy chargent la défense de Montpellier | AFP - PASCAL GUYOT

Montpellier arrache la victoire sur Toulouse

Publié le , modifié le

Défaits lors de leurs 7 dernières sorties, les Montpellierains ont décroché de justesse la victoire (23-20) aux dépens du Stade Toulousain lors de la 13e journée du Top 14. Grâce à un pack extrêmement performant notamment en mêlées fermées, et une dernière pénalité passée à trois minutes de la fin du match, les hommes de Fabien Galthié ont enfin renoué avec la victoire.

Fabien Galthié peut dire merci à son pack. C'est lui qui a contraint l'arbitre à sortir un carton jaune à deux reprises à l'encontre de la première ligne toulousaine (38e et 50e). En jouant par deux fois à quatorze, le Stade toulousain a fini par payer la note, avec un manque criant de ballons à exploiter en conquête. Pourtant, Vincent Clerc a éclairé par deux fois le jeu, en inscrivant deux essais juste avant et juste après la mi-temps, deux réalisations qui avaient mis à mal la confiance un peu retrouvée des Héraultais. Car l'équipe locale a copieusement dominé les quarante premières minutes. Et derrière une mêlée dominatrice, les points de Paillaugue puis un essai d'Olivier avaient donné une confortable avance (13-3, 33e). 

Mais sur l'une des rares occasions toulousaines, Clerc était en bout de ligne pour inscrire le premier essai, qui redonnait de l'allant à son équipe (40e, 11-10). Et au retour des vestiaires, l'ailier international remettait ça, après une percée de Bezy, et un ballon écarté par McAlister pour Harinordoquy, Palisson et Clerc (42e, 17-13). Mais la supériorité devant de Montpellier finissait par payer, avec un carton jaune pour Pulu (50e), pour une nouvelle répétition de fautes en mêlée devant l'en-but, suivi par un essai de pénalité (54e, 20-17). A la 61e minute, une pénalité de McAlister remettait les deux équipes à égalité (20-20). Mais dans les dernières minutes, les avants héraultais remettaient la pression, et pour un plaquage haut, Iribaren bénéficiait d'une pénalité en face des perches, qu'il ne ratait pas (79e, 23-20). La victoire était importante, certainement un grand soulagement pour Montpellier qui met fin à une série de 7 défaites consécutives.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze