.
L'international français Sofiane Guitoune vient défier la défense du Racing-Metro | JEAN PIERRE MULLER / AFP

Matches amicaux: L'UBB et Toulon déjà en forme

Publié le , modifié le

Lors de la première grosse soirée de matches amicaux entre clubs majeurs de Top 14, Bordeaux-Bègles, Toulon et Clermont ont marqué les esprits. L'UBB a pris le dessus sur le Racing-Metro (28-19), tandis que le RCT a étrillé Toulouse (38-12) et l'ASMCA a dominé Montpellier (35-19) pendant que Castres étrillait le Stade Français (45-24). Le promu lyonnais a lui dominé son voisin Bourgoin-Jallieu (31-12).

Alors que le Top 14 version 2014/2015 débutera le 15 août, les cadors de l'élite ont précédé l'appel de quinze jours pour se confronter une première fois. A ce petit jeu, le champion de France toulonnais a prouvé que son doublé Coupe d'Europe-Championnat ne l'avait pas rassasié. Opposé au Stade Toulousain, revanchard après avoir une saison en demi-teinte, le RCT a été intouchable. Les hommes de Guy Novès ont traversé la première période comme un terrible orage. Les foudres de Smith (3e, 28e), Orioli (35e) et Tillous-Borde (40e,26-0)) se sont abattus sur les têtes des Haut-Garonnais. A l'heure de jeu, les jeunes Bézy (61e) et Ramos (67e) ont tenté de relancer la machine. Mais le lauréat du dernier Bouclier de Brennus avait lui aussi de l'orgueil. Dans les derniers instants, Annetta (79e) et Chilachava (80e +2) redonnaient plus d'ampleur au score. 

L'UBB et Clermont version "Blitzgriek"​

A l'inverse, plus à l'Ouest, le Racing-Métro a profité de la fin de match pour atténuer sa défaite face à Bordeaux-Bègles. Surprise de la saison dernière, l'UBB montre que cet exercice accompli n'est pas un feu de paille. Il lui aura suffi de vingt minutes de feu pour faire tomber les Ciel et Blanc, demi-finaliste du Championnat il y a un peu plus de deux mois. Lacroix (49e), Connor sur une passe au pied de Bernard (57e) et Blanc sur une combinaison d'école ont permis aux Aquitains de s'envoler vers la victoire (28-12, 66e). Avant ce coup d'accélérateur, la recrue Lesgourgues avaient permis aux Girondins de prendre les devants avant que Cronje (7-5, 13e) puis Gerondeau n'inversent le score (42e). 

Entre Clermont et Montpellier également la fin de match a été prolifique. Surtout côté jaunard. Vainqueur de son premier match amical face aux Saracens (42-15) il y a six jours, le MHR croyait tenir la victoire à 11 minutes de la fin (19-14). Mais la fièvre jaune s'est abattue sur lui. Trois essais d'Ulugia (69e), Cudmore et Jacquet (77e, 35-19) ont condamné les Héraultais à la défaite. Ce final en apothéose en dit long sur la fraîcheur physique des hommes de Franck Azéma. 

Castres n'a pas de temps à perdre

Dans ce domaine, ceux de Serge Milhas et David Daricarrère n'ont pas l'air mal non plus. Auteur de sept essais, Castres a surclassé le Stade Français. Les Tarnais n'ont d'ailleurs pas mis longtemps à donner le ton de la soirée puisque Julien Dumora, arrière arrivé de Toulon cet été et Christophe Samson se sont écroulés en terre promise dès le début de match. L'ailier australien Monty Ioane relançait le suspense en signant un doublé (24e, 33e) mais le vice-champion de France ne s'en laissait pas compter. En réussite, les deuxièmes ligne du CO Capo Ortega et Gray se mettait au diapason de leur compagnon Samson en faisant gonfler le score. L'ailier Rémy Grosso prenait le pli. Djibril Camara (53e) et Diogby Ioane cette fois (73e) permettait à la démonstration de ne pas se transformer en déculottée. 

En déplacement chez ses voisins berjaliens, Lyon a fait tomber Pierre-Rajon. A la main (essais aux 29e et 38e) ou au pied (transformations aux 35e et 38e), la recrue Jérôme Porical s'est montrée à son avantage. Ses deux réalisations précoces ainsi que celle de N'Zi (35e) ont permis au LOU de se mettre rapidement à l'abri. Par l'intermédiaire de Gondrand (40e), Bourgoin a réagi. Mais Arnold (42e) et Viljoen (65e) se sont chargés de faire respecter la logique entre le promu et son "ennemi" de Pro D2, malgré un doublé de Gondrand (71e).

Jerome Carrere