Top 14 Perpignan Bayonne 032011
Kairelis balle en main... | AFP - Raymond Roig

L'USAP respire

Publié le , modifié le

Perpignan s'est repositionné dans la course à la qualification après sa victoire (25-19) contre Bayonne vendredi en match avancé du Top 14. Une victoire longtemps contestée par les Basques dans ne rencontre très hachée, et tendue, qui s'est achevée sur une bagarre générale, avec beaucoup d'enjeu pour les deux formations qui visent les play-off.

Les Catalans se sont imposés par deux essais de Rudi Coetzee, à la 20e minute, et Kisi Pulu, à la 58e, trois pénalites de Jérôme Porical et deux de Nicolas Laharrague.    Bayonne a arraché le point de bonus defensif à deux minutesde la fin sur une pénalite de Julien Audy après avoir marqué deux essais par l'ailier Sam Gerber et deux penalités de Sébastien Boyet.

Après un début de match très enlevé avec des attaques dans tous les sens, le trois-quarts centre sud-africain de Perpignan Rudi Coetzee marquait en coin (20) pour sa première titularisation, convertissant une astucieuse passe au pied de Laharrague.A la 30e minute, les Catalans étaient bien près de porter l'estocade en enchaînant  à deux mètres de la ligne, mais la défense de Bayonne trouvait suffisamment de ressources pour prendre le dessus et se dégager. L'Usap virait en tête (14-3) grâce à trois pénalités de Porical qui, gêné par le vent, ratait pourtant quatre tentatives qui auraient installé les Catalans confortablement aux commandes d'un match très engagé, voire même électrique.Abdelatif Boutaty était d'abord exclu dix minutes pour un coup poing sur Gregory Le Corvec (36) avant que ce dernier, à nouveau impliqué dans une altercation avec Rémy Martin, ne soit lui-même exclu en compagnie de l'ancien Parisien (44).

Les Catalans payaient leur manque de réalisme en se retrouvant sous pression après un essai sur interception de Gerber (55, 14-11). Mais ils répliquaient aussitôt par un essai du pilier Pulu (58), concluant une longue phase d'attaque.A la 63e minute, sur une longue passe au pied de Fauqué, Gerber, démarqué, se saisissait du ballon et signait le doublé. Un duel de buteur entre Laharrague et Audy laissait le dernier mot au Bayonnais, et le match se terminait dans une nouvelle échauffourée générale.

 Après un démarrage poussif en championnat, Perpignan s'est bien repris et peut désormais envisager de poursuivre sa série à La Rochelle lors de la prochaine journée. Bayonne secoué par une guerre des chefs au sein du club, a fait une bonne seconde période récompensée par un point de bonus. Le club basque peut encore y croire. Il devra franchir un nouveau pas pour consolider sa place lors du derby basque à Biarritz.

Réactions:

Jacques Brunel (manageur de Perpignan): "On  avait pourtant fait le nécessaire en première période pour se créer des  situations quasi-décisives mais à chaque fois elles ont été enrayées  illicitement. Le score de 14-3 à la mi-temps ne me semble pas cher payé pour  les Bayonnais, d'autant plus que notre buteur a laissé filer pas mal de points.  En seconde période, on a tombé trop de ballons, commis trop de fautes et on a  été pris en contre, mais la victoire est là, on poursuit notre chemin, sans  nous occuper des autres".

Christian Gajan (manageur de Bayonne): "On a mis du temps à entrer dans  cette rencontre. en première période, on était en dedans, mais ensuite on s'est  retrouvés dans le combat et on décroche un point de bonus. On dit partout que  l'on est mauvais mais je constate qu'on ramène un point de bonus de Clermont et  de Perpignan et que la semaine dernière on a battu Toulouse. Ce groupe a de la  qualité et du caractère et on reste dans la course à la qualification".