Mourad Boudjellal
Mourad Boudjellal officialise la venue de Mike Ford | DAMIEN MEYER / AFP

LNR/FFR : Mourad Boudjellal attaque Paul Goze

Publié le , modifié le

Il ne se passe pas un jour sans qu’il y ait une réaction, une attaque, dans le conflit LNR/FFR. Pour entrevoir une trêve, Paul Goze, président de la LNR, a fait un pas vers la FFR en proposant une alternative à l’instauration des contrats fédéraux voulus par Bernard Laporte. Une proposition d'allonger la liste d’Elite de 30 à 45 joueurs et d’augmenter la mise à disposition pour le XV de France. Pas du goût de Mourad Boudjellal, président du RC Toulon, qui a vivement réagi à ce signe d’ouverture.

Pour le Président de Toulon, Paul Goze « n’analyse pas les problématiques du Top 14 » mais « mène une politique uniquement pour rester en place », peut-on lire sur l’Equipe. Il s’agit d’une nouvelle attaque après celle envoyée lors de Stade 2 où il avait accusé Paul Goze « d’une faute lourde ». Dans un entretien accordé à Rugbyrama, Moura Boudjellal va même plus loin. La solution de ce conflit qui fait du mal au rugby français serait le départ du président de la LNR. 

Boudjellal, le seul opposé à Goze

Seulement la proposition de Paul Goze n’est pas vue d’un mauvais œil par les homologues de Mourad Boudjellal. Yann Roubert, le président du LOU, a estimé que ces mesures « vont dans le bon sens et sont une invitation à se remettre autour de la table pour parler enfin de l’intérêt général du rugby. » Laurent Marti, président de l’UBB, appuie les propositions en soulignant qu’elles ont été prises à la suite de réunions et d’une entente entre les présidents de club et celui de la LNR.

En attendant, la Fédération n'a toujours pas réagi aux propositions de la LNR. Va-t-elle accepter ce premier pas pour trouver un terrain d'entente ? Réponse dans le prochain numéro.