Les fans du RC Toulon
Les fans du RC Toulon | CITIZENSIDE/SAÏD ANAS / citizenside.com

Les fans de Castres et Toulon confiants

Publié le , modifié le

Les supporters des deux finalistes du Top 14 rivalisaient de sérénité à deux heures du coup d’envoi de la finale du championnat de France. Disséminés sur le parvis encerclant le Stade de France, Castrais et Toulonnais profitaient du soleil en se rafraîchissant le gosier. Des deux côtés, aucun doute : leurs protégés soulèveront le Bouclier de Brennus.

Le calme avant la tempête. Les fans du Castres Olympique et les mordus du Rugby Club Toulonnais savouraient le printemps parisien en se dirigeant tranquillement vers l’enceinte dyonisienne sans s’égosiller la voix. Arrivés dans la capitale en voiture ou par les gares (Montparnasse et Gare de Lyon), Tarnais et Varois se réservaient pour l’heure du match, quand pousser leurs ouailles comptera vraiment.

Un Castrais: "On va gagner 21-18"

Peinturlurés de bleu et de blanc, les supporters du CO semblent en léger surnombre à deux heures du match. Manu, 46 ans, est venu avec sa petite famille. « On était resté à Castres l’année dernière mais on a pu faire le déplacement cette fois-ci », a-t-il confié. « Je suis seulement accompagné de mon fils (Antoine, 13 ans) car on n’a pas obtenu quatre places côte à côté, mais c’est pas grave. On va gagner 21-18 », pronostique-t-il. « Déjà, à Montparnasse, on était en nombre. On va faire du bruit ».

Dans l’autre camp, la confiance règne également. Les Varois n’imaginent pas un instant revivre la déception de 2013. Cyrille, un habitué du Stade de France, s’est déplacé pour voir gagner son club de cœur, le RCT. Ce père de 45 ans, écharpe autour du cou, a emmené ses deux fils, Nathan (15 ans) et Bastien (13 ans), assister à la dernière de Jonny Wilkinson, la star des Rouge et Noir. Il n’habite pourtant pas la Provence. « On vient de Seine-et-Marne », dit-il. « Mes enfants évoluent dans le club du Savigny Rugby Sénart, et on supporte Toulon parce que c’est une très belle équipe ».

Améline (Toulon): "Bastareaud est super puissant"

François, 50 ans et bénévole à la FFR, soutient aussi le Ercété. « Je viens de Strasbourg et je supporte Toulon depuis que Boudjellal a pris la présidence. Il apporte beaucoup au rugby ». Ses deux filles, elles, sont davantage attirées par Mathieu Bastareaud : « Il est super puissant », explique ainsi Améline, 15 ans. Sa sœur Anaïs (17 ans) abonde. « On va gagner mais ça va se jouer à trois fois rien », souligne François. « Ils sont prêts pour le doublé mais les Castrais ont du répondant ».