supporters clermont asm 2017
Des supporteurs de l'ASM Clermont-Auvergne. | AFP

Les Clermontois en nombre au Stade de France pour lutter contre la malédiction

Publié le , modifié le

Clermont affronte Toulon en finale du championnat de France de rugby. Les Clermontois restent les maudits des finales, alors que Toulon semble moins effrayant que les années précédentes. Et au tour du Stade de France, le match a déjà commencé.

Si la finale du Top 14 devait se jouer au nombre de supporters présents, Clermont aborderait la rencontre avec beaucoup moins d'inquiétudes. Déjà trois heures avant le coup d'envoi, les abords du Stade de Français étaient submergés de jaune, avec quelques petites touches de rouge disséminées. Cela tient bien sûr au soutien toujours fervent de la "Yellow Army" mais aussi à un parcours difficile de Toulon.

Toulon, invité un peu surprise

Après trois changements d'entraîneurs et une saison loin de la superbe des années précédentes, Toulon a terminé la saison régulière à la 4e place et vaincu dans la douleurs Castres en barrages (26-22). Et en demi-finale, ils semblaient partis pour subir la maîtrise rochelaise et les coups de pied de Brock James. Mais le carton rouge de Pierre Aguillon en début de seconde période a permis le retour dans le match, puis la victoire du RCT. Cette fin de saison a surpris tout le monde, supporters toulonnais en tête. "On avait pris les places, mais on y croyait pas trop", avoue Denis, venu d'Hyères pour soutenir les Rouge et Noir. "Après, on n'a pas peur. On peut battre n'importe qui, encore plus sur une finale.

Clermont lutte toujours contre sa malédiction 

De soutien, Clermont en aura besoin, malgré son niveau de jeu cette année. Rare sont les clubs à apprécier aussi peu les finales et la position de favori. L'ASM n'a remporté qu'une seule de ses 13 finales du championnat de France (contre Perpignan en 2010). "On n'a pas toujours eu de la chance effectivement" reconnaît Christine, supportrice des Jaunards, "surtout contre Toulon récemment". En effet, le RCT fait partie des bourreaux récents de Clermont, battu en finale de Coupe d'Europe 2013 et 2015. 

Halfpenny, un absent qui fait parler

Mais pour vaincre le signe indien, les supporters clermontois mise sur une absence : celle de Leigh Halfpenny. L'arrière gallois à l'efficacité redoutable au pied, a donné plusieurs fois la victoire à Toulon. Mais il est ce soir bien loin du Stade de France, du côté de la Nouvelle-Zélande. Halfpenny a été retenu pour participer à la tournée des Lions britanniques et irlandais. "C'est dur, il est tellement précieux" souligne Denis. "Mais il a souvent été absent et on a fait avec ! Faut faire confiance au jeune !" Le jeune, c'est Anthony Belleau. Demi d'ouverture, 21 ans, quatre titularisations avec Toulon, la dernière contre La Rochelle en demi-finale. Il avait été le héros de la soirée, en amenant Toulon en finale d'un drop après la sirène. Une belle histoire qui pourrait continuer ce soir. 

Hugo Monier @hgo_mon