Yachvili biarritz 2012
Yachvili à la baguette | AFP

Les Biarrots font le boulot

Publié le , modifié le

Malgré une entame difficile et une fin de rencontre crispée, Biarritz s'est imposé à domicile face à Agen 16-11 , lors du match d'ouverture de la 15e journée du Top 14. Le BO préserve ainsi ses chances pour la phase finale. Agen qui n'a pas démérité en décrochant son point du bonus défensif, encaisse sa huitième défaite d'affilée et pointe à la 12e place du classement.

Les hommes de Mathieu Blin débutaient la rencontre tambour battant et poussaient les Basques à la faute. Profitant d'une belle conquête en touche, et d'un beau travail de ses avants, le SUA voyait Fonua inscrire le premier essai de la rencontre (5-0, 3e). Le sursaut du BO avait bien lieu, mais le réalisme des Biarrots – butant à trois reprises à cinq mètres de l'en-but - manquait à l'appel. Traille ratait même un drop à sa portée, alors que Seymour portait le score à 8-0 sur pénalité 17e. Plus vigilants en défense qu'ils ne l'avaient jusqu'à présent démontré, les Agenais allaient finalement encaisser trois points sur une pénalité de Peyrelongue (3-8, 21e). Sentant qu'ils devaient user leurs adversaires, les Biarrots favorisaient le jeu à la main avec notamment trois touches d'affilée jouées à cinq mètres de la ligne à la place d'une pénalité. Cette stratégie portait ses fruits et Héguy aplatissait finalement le ballon pour le premier essai du BO. Peyrelongue transformait et le BO prenait les devants pour la première fois 10-8, 31e). Le travail de sape des Basques se poursuivait et ces derniers menaient même 13-8 à la pause après une nouvelle pénalité de Peyrelongue (40e).

Agen prend le point du bonus défensif

Avec seulement 35 secondes passées dans les 22 mètres biarrots, les Agenais espéraient bien inverser la tendance et repartir à l'assaut. Le SUA profitait alors d'une pénalité assez bien placée, mais Seymour envoyait le ballon juste à côté du montant droit. Didier Faugeron qui effectuait ses grands débuts à Aguiléra en tant que nouveau coach du BO, procédait au tout premier changement en faisant entrer en jeu Yachvili (52e). A défaut d'un jeu plus tactique, Agen ne proposait guère plus que des percussions sans réel intérêt. Lozada recevait même un carton jaune pour anti-jeu (56e), et les 14 valeureux agenais encaissaient trois points de pénalité (16-8, 65e) après un placage un peu haut sur Yachvili. Agen perdait alors le précieux point du bonus défensif et devait se ressaisir. A cinq minutes de la fin, les Agenais se montraient bien plus entreprenants, et Barnard réduisait l'écart sur une pénalité (16-11). Les Biarrots serraient les dents et tenaient finalement cette deuxième victoire de suite, mais non sans mal.

Romain Bonte