Dimitri Yachvili Biarritz Top14 08 2010
Dimitri Yachvili (Biarritz) | AFP - Gaizka Iroz

Le Top 14 remet le bleu de chauffe

Publié le , modifié le

L'équipe de France au repos, c'est un top 14 au grand complet, avec ses Internationaux, qui reprend ses droits avec la 20e journée. Ce retour des Bleus est surtout une bonne nouvelle pour Clermont, Paris ou encore Biarritz, à la peine sans ses cadres. Biarritz, opposé à La Rochelle, ne fera donc pas souffler ses Bleus. A Anoeta, Bayonne espère faire le plein pour battre l'ogre toulousain, sans Servat et Médard, mais avec Jauzion et Poitrenaud, non-sélectionnés.

Retrouver le terrain. Le charme d'Anoeta pour oublier les coulisses. Oui, l'Aviron Bayonnais est en pleine crise extra-sportive née du conflit entre le président Francis Salagoïty et l'ex-administrateur Bernard Laporte. Samedi, l'ovalie sera une fête dans tout le Pays basque avec, sur le terrain, une sixième place à défendre avant deux déplacements à Perpignan et à Biarritz. Avec sept points d'avance et le retour momentané de ses internationaux, le leader toulousain cherchera lui une nouvelle fois à écraser toute concurrence pour les deux premières places. Toulouse a une marge importante et jouera bien plus libéré que l'Aviron. A Paris, le stress sera palpable.

Le Stade Français et Perpignan, tous deux englués en milieu de tableau, ne doivent pas rater le départ du sprint final de la qualification pour la phase finale du Top 14 lors de leur confrontation de la 20e journée samedi (14H30) au stade Charléty. Malheur au vaincu. Parisiens et Catalans sont dans la même délicate position: moins bons classements des candidats aux six premières places (10e place pour le Stade Français un point derrière l'Usap), effectifs privés de certains cadres (Palmer, Haskell, Southwell, Szarzewski, Arias, Ma. Bergamasco côté parisien ; Tincu, Olibeau, Pérez, Mermoz, Grandclaude côté catalan) et calendrier compliqué lors des six dernières journées. Autant dire que le perdant verra son horizon sérieusement assombri dans une dernière ligne droite très dense. Ce match est aussi capital au classement que mentalement.

Bien calé en 2e position, le Racing-Metro se rend à Bourgoin l'esprit tranquille. Le club berjallien, qui n'a plus inscrit le moindre point au classement depuis le 2 octobre, prépare déjà la saison prochaine en Pro D2. Le club francilien, récemment en démonstration de force (32-24) à La Rochelle, a laissé Nallet et Chabal au repos mais a impérativement besoin de points pour aborder sereinement une fin de saison délicate (cinq déplacements et la réception de Toulouse au Stade de France). Montpellier devra lui se méfier d'Agen, bien plus convaincant qu'en début de saison dans son opération maintien. La confirmation paraît des plus difficiles pour le SUA à Montpellier où tous les ténors du Top 14 ont chuté à l'exception de Perpignan (12-12). De maintien, il en sera également question à Biarritz, qui reçoit La Rochelle, et Brive, opposé à Castres.