Stade Toulousain
Les satisfaction des Toulousains | PASCAL PAVANI / AFP

Le Stade Toulousain vient à bout du Racing

Publié le , modifié le

Le Stade Toulousain a conforté sa position dans le Top 6, après sa victoire (14-3), dimanche lors de la 21e journée de Top 14, face à un Racing 92 largement remanié à une semaine de sa demi-finale de Coupe d'Europe.

C'était visiblement le bon moment pour prendre les Franciliens, venus au Stadium sans Brice Dulin, Dan Carter ni Maxime Machenaud, laissés au repos en prévision de leur demi-finale européenne dimanche prochain à Leicester. Le calendrier a donc eu du bon pour les Toulousains qui n'avaient plus le droit à l'erreur après n'avoir gagné qu'une rencontre depuis fin janvier.Alors que Castres est allé battre Grenoble vendredi (33-28), une défaite les aurait relégués à la septième place. Au lieu de cela, les hommes d'Ugo Mola remontent à la cinquième place, devant le CO (6e) et Bordeaux-Bègles (7e). 

Trop imprécis lors de leurs temps forts, les Rouge et Noir ont toutefois eu du mal à se défaire des Racingmen qui ont ouvert la marque sur une pénalité de Dambielle (12e), alors que Bézy (9e) et McAlister (21e) ont laissé filer de leur côté six points au pied. Yacouba Camara a fini par débloquer la situation en inscrivant un premier essai en bout de ligne (27e) avant de se blesser en fin de première mi-temps. Et c'est ensuite l'ancien Clermontois Albert Vulivuli qui a permis aux Toulousains de creuser l'écart en commettant une erreur grossière. Sous la pression de Maxime Médard dans son en-but, le Fidjien a sorti le ballon à la main, une faute sanctionnée d'un essai de pénalité (39e, 14-3) et d'un carton jaune.

D'un pauvre niveau, avec des en-avants et des ballons tombés à la pelle, cette rencontre ne s'est pas enrichie en deuxième période. Bien au contraire, aucun point n'ayant été inscrit et les Toulousains, renforcés par l'entrée de Picamoles à l'heure de jeu, pourront amèrement regretter d'avoir été incapables de prendre le bonus.

Christian Grégoire