Le Stade Toulousain tombe à Bordeaux

Le Stade Toulousain tombe à Bordeaux

Publié le , modifié le

Bordeaux-Bègles a fait un grand pas vers le maintien en signant une belle victoire devant le leader toulousain (18-17) vendredi au stade Chaban-Delmas, en match avancé de la 21e journée. Solides et pleins d'abnégation, les Girondins ont été récompensés de leur engagement, en sachant profiter de leurs temps forts, face à des Toulousains qui ont commis beaucoup trop de fautes.

Ce ne fut certes pas un match qui restera dans les annales du championnat, tant il fut haché, et cantonné à une bataille d'avants, tant dans les rucks que dans les affrontements balles en mains. Et pour la première peut-être depuis le début de la saison, on a senti les Toulousains un peu déboussolés, qui ne trouvaient pas de clé offensives pour faire sauter le verrou bordelais. La faute sans doute à une conquête défaillante. Les Bordelais ont fait jeu égal en mêlée, et ont pris quelques très bonnes munitions en touches, y compris sur lancers adverses. Les Toulousains se sont souvent très précipités, ne respectant pas toujours les fondamentaux dans le jeu au sol, et se sont fait logiquement sanctionner. 

L"ouvreur de l'Union Camille Lopez ne s'est pas privé de convertir les occasions qui lui étaient données, et de changer en points les bons ballons gagnés par son équipe. A la pause, Bordeaux menait 12-9, Lionel Beauxis ayant de son côté répondu pour le stade toulousain. La deuxième période fut identique à la première, avec de l'intensité et de l'engagement. 

Bordeaux-Bègles n'avait plus la même domination et la possession de ballons s'inversait même, mais les hommes de Guy Noves étonnamment, commettait beaucoup d'erreurs et d'approximations dans les relances, avaient du mal à créer l'impact dans le jeu au près, et ne parvenaient non plus à amener le danger dans le camps adverse par le jeu au pied.
Les Toulousains revenaient pourtant au contact, grâce aux Bordelais, qui avaient du mal à aller ramener le jeu chez l'adversaire et à gérer le résultat sous la pression, au fur et à mesure que le temps s'écoulait. Ils commettaient aussi quelques bourdes et quelques mauvais choix tactiques lorsqu'ils qu'ils étaient acculés dans leur camp. Ce qui a failli leur coûter cher puisque, à quatre minutes de la fin, et alors qu'ils menaient 18-12, ils subissaient une vague toulousaine enchaînant plusieurs séquences pour arriver jusqu'à leur ligne d'essai; Marc Donguy chipait alors avec malice le ballon en sortie de regroupement et plongeait dans l'en-but girondin. Mais il était dit que, avec l'engagement qu'ils y avaient mis, les Bordelais ne devaient pas perdre ce match. Et Beauxis ratait la transformation de la gagne laissant l'Union Bordeaux-Bègles remporter un succès qui n'était sans doute pas prévu dans son tableau de marche mais qui lui fait le plus grand bien. Ce ne fut donc pas un match qui restera dans les annales du championnat, mais sans doute dans celles du promu comme étant très importante à un moment charnière de la saison 

De leur côté les Toulousains n'ont pris qu'un petit point de bonus défensif et pourraient bien se voir rejoints à la première par leurs dauphins clermontois si ceux-ci s'imposent avec bonus samedi contre Perpignan.

francetv sport @francetvsport