Census Johnston Gurhro Steenkamp
Le Grenoblois Census Johnston fait face au Toulousain Gurhro Steenkamp (à droite) | AFP

Le Stade Toulousain rechute face à Grenoble

Publié le , modifié le

Après six succès consécutifs, le Stade Toulousain s'est incliné à domicile face à Grenoble (22-25), pour le compte de la 12e journée du Top 14. Une défaite cruelle pour les Rouge et Noir, battus sur une pénalité après la sirène, et qui ratent ainsi une belle occasion de revenir parmi les six premiers. Les Isérois, en revanche, confortent leur place dans le Top 6. Les voilà 4es.

La série de victoires durait depuis six matches. Samedi, Grenoble y a mis brutalement fin, en s’imposant à Toulouse, sur une pénalité après la sirène (22-25). Un ballon conservé au sol par Palisson alors que le chrono affichait déjà 80 minutes et la sanction est tombée. Logique mais cruelle. A 40 mètres face aux poteaux, Jonathan Wisniewski a porté le coup de grâce et offert à Grenoble une victoire sur le fil permettant aux siens de consolider leur place dans le Top 6 en grimpant provisoirement à la 4e place.

Les Rouge et Noir, eux, marquent un brutal coup d'arrêt, en accusant leur deuxième défaite à domicile de la saison, après six victoires d'affilée toutes  compétitions confondues qui avaient fait oublier un début de saison  cauchemardesque. Et avec 28 points, ils restent bloqués aux portes des six premières places qualificatives.

Trop d'absences

Privé de ses internationaux français Thierry Dusautoir, Yoann Maestri et  Yoann Huget, laissés au repos après la tournée d'automne, ainsi que de Luke  McAlister (cuisse) et d'Imanol Harinordoquy (dos), forfaits de dernière minute, Toulouse a éprouvé de grandes difficultés à mettre en place son jeu face à une  défense grenobloise agressive et bien organisée.

Grenoble a d'ailleurs pris en main rapidement la rencontre grâce à un  coup de pied de Wisniewski dans le dos d'une défense toulousaine mal replacée, après un ballon perdu au sol. Thiery était à la retombée et servait Aplon qui  concluait entre les perches (12e). Endossant le rôle de buteur, Flood étant touché aux adducteurs, Doussain a permis aux Rouge et Noir de ne pas décrocher et de rentrer au vestiaire à  un petit point des Grenoblois (9-10).

Profitant de l'absence de Wisniewski - le maître à jouer des Grenoblois  ayant récolté un carton jaune juste avant la pause -, Toulouse a finalement pris l'avantage grâce à un essai de Palisson, servi par Fritz après une  percée de David (48e). Mais Grenoble est revenu méthodiquement au score sur des pénalités de Hart puis de Wisniewski, avant de l'emporter sur le fil. L'issue est d'autant plus cruelle pour Toulouse que Doussain, qui a  manqué au total 4 coups de pied, avait raté cinq minutes auparavant une pénalité. Elle aurait pu être celle de la gagne.

AFP