Rémi Lamerat échappe à la défense du Stade Toulousain
Rémi Lamerat s'échappe pour aller à l'essai | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Le Stade toulousain frôle l'exploit à Clermont

Publié le , modifié le

Invaincu sur sa pelouse depuis le début de la saison, Clermont a tremblé jusque dans les dernières secondes pour finalement battre de justesse Toulouse (29-25) en clôture de la 8e journée du Top 14. Les Clermontois ont écopé de deux cartons jaunes pour la première fois de la saison, mais l'indiscipline toulousaine, et surtout les points laissés en route au pied, ont eu raison de la première victoire des troupes d'Ugo Mola à l'extérieur. Clermont reste leader, mais Toulouse a retrouvé des couleurs.

Clermont a bien failli vivre pour la première fois la défaite à domicile cette saison. Toulouse, qui n'avait pas encore gagné à l'extérieur jusque-là, est passé tout près d'un énorme exploit. Dans cette belle affiche du Top 14, les Clermontois ont surtout découvert l'indiscipline, eux qui n'avaient subi aucun carton jaune depuis le début de la saison. Aujourd'hui, ils ont dû jouer à deux reprises en infériorité numérique, après le carton jaune récolté par Fritz Lee (44e) puis celui infligé à Thomas Domingo (50e). C'est dire toutes les difficultés rencontrées par les hommes de Franck Azéma face aux quadruples champions d'Europe.

Revivez le direct de Clermont - Toulouse

Pourtant, les Jaunards avaient parfaitement débuté les débats avec un essai inscrit par Iturria, sur une interception de Lopez (6e, 7-0). A la sortie du premier quart-d'heure, ils menaient même (10-0), lorsque le pilier Johnston était envoyé dans l'en-but après un ballon porté (17e, 10-5). Le problème, c'est que les Toulousains peinaient au pied (deux échecs de Marques), et sur une accélération de Lamerat, Clermont plantait un nouvel essai (37e, 20-5) juste avant la pause, contesté par les Toulousains en vain. Mais à l'orgueil, et surtout en force, les hommes d'Ugo Mola retrouvaient l'espoir en plantant, au bout des arrêts de jeu, un essai en puissance par Tekori (40e+4, 20-12).

Satisfactions et regrets des deux côtés

Au retour des vestiaires, les deux cartons jaunes successifs réduisaient Clermont à 13, avec, à la 54e minute, un essai de pénalité infligé à l'équipe locale (23-22). Il faut dire que la mêlée toulousaine était particulièrement dominatrice dans cette opposition. Mais le carton jaune reçu par Kunatani pour une répétition de fautes (56e) redonnait de l'air à l'ASM, grâce au pied de Morgan Parra, auteur d'un 100% au pied (26-22, 56e). Un coup de pied de mammouth de Florian Fritz replaçait les Rouge et Noir dans le sillage (71e, 26-25), avant qu'une nouvelle faute toulousaine ne donne à Parra un dernier coup de pied entre les perches (77e, 29-25). 

"Heureusement, nous avons pu compter sur notre caractère et notre état d'esprit, mais je sais que cela ne suffira pas notamment au vu des échéances qui nous attendent dès la semaine prochaine à Exeter", a convenu le capitaine Clermontois Damien Chouly. Chouly et ses équipiers ont notamment énormément souffert en mêlée fermée, où Toulouse les a martyrisés. "Nous avons reculé, je ne sais pas ce qui s'est passé. Ils ont bien joué le jeu, à nous de travailler pour essayer de remettre la marche avant. Nous n'étions pas assez coordonnés dans ce secteur", a explique le deuxième ligne Sébastien Vahaamahina. "Nous avons réalisé une bonne performance même si nous n'avons pas réussi à gagner. Nous avons souvent été critiqués ces derniers temps, mais le groupe travaille dur durant la semaine", s'est félicité le deuxième ligne Grégory Lamboley.

Si la victoire et l'invincibilité est clermontoise, la confiance à la sortie de cette rencontre est sans doute toulousaine. Car le pack Rouge et Noir a retrouvé de belles couleurs en Auvergne. A une semaine du début de la Coupe d'Europe où les deux clubs ont l'espoir de ne pas revivre une élimination en poules comme la saison passée, ce match laisse des satisfactions et des regrets dans chaque camp.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze