Louis Picamoles (Montpellier)
Louis Picamoles (Montpellier) marque face à son ancienne équipe | SYLVAIN THOMAS / AFP

Le Stade Toulousain explose à Montpellier

Publié le , modifié le

Jusqu'alors invaincu en championnat, le Stade Toulousain a concédé une cuisante défaite (66-15) dimanche lors de la 6e journée de Top 14, sur la pelouse de Montpellier qui a inscrit pas moins de dix essais et pris son premier bonus offensif de la saison.

Certes, les Toulousains ont présenté une équipe remaniée (en titularisant quatre champions du monde des moins de 20 ans), et ont été réduits à 14 dès la 17e minute, ce qui les a rapidement  mis en difficulté. Mais ils ont tout de même pris l'eau de façon inexplicable, en cédant trop facilement face a à des Montpelliérains qui, au fil des minutes, ont pris confiance dans leur jeu, à l'image de leur capitaine Louis Picamoles, auteur de quatre essais. C'est le premier bonus offensif pris par le MHR qui s'est remis en marche après un début de saison mal engagé.

L'équipe de Vern Cotter, encore meurtrie par son échec en finale face à Castres, a gagné le match qu'elle ne devait par perdre pour remonter à la 8e place et se remettre dans le sillage du Top 6, à un point de la Rochelle (6e).  Il paraît cependant difficile d'affirmer avec certitude que ce large succès lance la saison du MHR, qui ne comptait qu'un succès jusqu'à présent, vu la faiblesse de l'opposition toulousaine.

L'encadrement des Rouge et Noir, invaincus depuis le début de saison, avait en effet choisi, en prévision du derby contre Castres dans six jours, de changer douze titulaires par rapport à l'équipe victorieuse du Racing 92 le week-end passé. Résultat: encore davantage affaibli par l'exclusion dès la 17e minute de Piula Faasalele, il a encaissé dix essais d'Héraultais très remontés. Ils ont peine sauvé l'honneur mais surtout ils ont la désagréable surprise de constater qu'ils n'avaient peut-être pas autant de réserves compétitives qu'ils le pensaient.

France tv sport francetvsport