Stade Français - Clermont
Damien Chouly plaque Pascal Papé, les internationaux français de retour aux affaires | AFP - THOMAS SAMSON

Le Stade Français s'offre le leader clermontois et de l'air

Publié le , modifié le

Sous très forte pression avant ce match et malgré de nombreux joueurs blessés, le Stade Français a remporté une victoire (14-9) très importante lors de la venue du leader, Clermont, à Paris lors de la 8e journée du Top 14. Le retour des internationaux n'a pas empêché de nombreuses fautes de mains. Avec ces quatre points, les champions de France en titre se sortent du bas de classement et battant de nouveau les Jaunards, comme lors de la dernière finale du Top 14. L'ASM n'a plus que deux points d'avance sur son dauphin, Toulouse à l'issue de la journée.

Avant l'affrontement, le Stade Français pointait à la dernière place du Top 14, Clermont à la première. Avec un match de moins. C'est dire toute la pression qui reposait sur les épaules des Parisiens à Jean-Bouin. Pour ce choc, pour tenter de se rassurer, Gonzalo Quesada a accéléré le retour de son capitaine, de sa poutre: Sergio Parisse. Le troisième ligne centre parisien était donc sur le pré, et c'est après l'une de ses percussions que Dupuy lançait Jono Ross pour le premier et seul essai du match, à la 13e minute. 

Dans ce match en forme de revanche de la finale du dernier championnat de France, la tension a régulièrement perturbé le match. Une bonne partie de "manivelle" a coûté un carton jaune à Slimani et Bardy à la 20e minute. En fin de match aussi on s'est chauffé les oreilles. Car après avoir beaucoup subi en première période, et être rentrés aux vestiaires avec un net retard (11-0), les Clermontois se sont réveillés en deuxième période, après avoir frôlé un deuxième essai par Danty (44e), finalement refusé par la vidéo pour un en-avant. Après une pénalité de Plisson, le Stade Français menait (14-0). Brock James héritait d'une première tentative (56e, 14-3), Scott Spedding, pour son premier match sous les couleurs auvergnates, manquait la sienne (60e) mais pas James (67e, 14-6). Et en toute fin de rencontre, Morné Steyn ratait la cible pour les Parisiens (75e), au contraire de Camille Lopez (177e, 14-9), et les Jaunards mettaient une énorme pression sur la ligne défensive. Sous la houlette de Morgan Parra, entré en jeu, Clermont ne franchissait pas le mur et se contentait du bonus défensif.