Le réveil de Castres

Le réveil de Castres

Publié le , modifié le

Après un début de saison catastrophique, Castres a redressé la tête en s'imposant largement devant Grenoble (51-10) samedi pour la 8e journée de Top 14. Grâce à cette victoire, le CO n'est plus relégablee et fait même un bond au classement profitant des défaites conjuguées de Brive sur la pelouse du Racing-Métro (46-32) et de Lyon à La Rochelle (29-10). Dans le haut du tableau, avec le Racing, Montpellier fait la bonne affaire en allant s'imposer à Bayonne (15-10).

Le CO totalise

Si la victoire castraise face à des Grenoblois qui jusqu'alors avaient plutôt réussi leur première partie de championnat ne souffre d'aucune discussion, le score est malgré tout un peu sévère pour les Isérois qui ont connu quelques déboires. D'abord en se faisant surprendre dès la 1re  minute par un essai de Lamerat  qui les a contraints à courir derrière. Puis par un carton jaune contre Heguy, et dans les dix minutes qui ont suivi, deux essais de Fa'Anunu puis un de Kockott,(21 points au total) lequel a aussi fait le plein au pied. C'en était trop pour les Grenoblois. Trois nouveaux essais signés Evans, Rallier et Combezou ont permis au CO de soigner le goal-average en même temps que lui apporter le point du bonus. Les circonstances alliées à une belle détermination ont peut-être permis aux Castrais de relancer leur saison.     

Le Racing régale

Le Racing-Métro était bien supérieur à  Brive (46-32), mais il a failli pécher par gourmandise et suffisance au cours de son festin offensif à Colombes. Les Racingmen ont en effet vite mis la main sur la rencontre. Meilleurs dans les duels, constamment dans l'avancée, ils faisaient souffrir la défense corrèzienne à la moindre accélération, dans le sillage de l'ouvreur Johan  Goosen,en forme étincelante. Des essais de Teddy Thomas (10), Goosen (21) et François Van der Merwe (35)  en première période venaient récompenser cette domination. A 22-13 à la pause, Brive subissait mais restait dans le match grâce à un essai de Benito Masilevu, à la suite d'une interception dans ses propres 22 m de l'arrière briviste Alfi Mafi. Mais les Ciel et Blanc appuyaient sur l'accélérateur pour faire basculer la rencontre, avec leurs avants: Virgile Lacombe (45), Camille Gérondeau (49) et Juandre Kruger (51) aplatissaient dans l'en-but adverse, soit en force, soit à l'issue d'une action en  première main. En 20 minutes, le Racing a ensuite failli tout gâcher. Relâchement ? Suffisance ? Brive se rapprochait en tout cas, en marquant trois essais par Russlan Boukerou (59), Masilevu (65) et Louis Acosta (70), privant l'espace de quelques secondes le club francilien du bonus. Heureusement, Kruger s'offrait dans la foulée un doublé (71) pour redonner de l'air aux siens et le précieux point supplémentaire.  

Montpellier en maîtrise 

Montpellier a de son côté réalisé une excellente opération en  s'imposant à Jean-Dauger face à l'Aviron Bayonnais, grâce à un doublé de l'Australien Ben Mowen, au terme d'un match bien maîtrisé. En bas de tableau, La Rochelle s'est aussi rassuré. Sous la pluie, les Maritimes sont entrés dans la partie avec sérieux, en marquant quatre essais et ne laissant que peu de latitude au LOU, qui n'a franchi la ligne rochelaise qu'à la dernière minute.   

Christian Grégoire