Matt Giteau
Matt Giteau | AFP

Le RCT a-t-il digéré sa déculottée ?

Publié le , modifié le

La cinglante défaite à Toulouse (32-9) a inévitablement laissé des traces dans les esprits toulonnais, mais le RCT a l'occasion de se reprendre ce samedi face au Biarritz Olympique, lors de la huitième journée du Top 14. De son côté, le Stade Toulousain voudra confirmer sa grande forme à Bordeaux.

A quelques jours des premiers duels européens, le championnat vit peut-être déjà un premier tournant. Clermont, Toulon et Toulouse qui ont tous trois creusé l'écart, vont poursuivre leur lutte à distance ce week-end, mais les projecteurs seront plus particulièrement braqués sur le RCT. Classé parmi les postulants au Bouclier de Brennus, Toulon a essuyé une cinglante défaite lors de la dernière journée face à l'un de ses principaux concurrents et doit va démontrer ou non, sa capacité à rebondir. Opposés à une formation de Biarritz qui vient d'enregistrer trois défaites d'affilée, les Toulonnais espèrent renouer avec la victoire sur un terrain d'Aguiléra qui ne leur a pas souvent réussi, avec un seul succès lors des 12 derniers duels.

L'Aviron a évité le naufrage lors du week-end dernier à la faveur d'un succès sur le BO dans le 103e derby basque (15-16). Après avoir encaissé quatre revers d'affilée, les Bayonnais sont donc repartis sur de bonnes bases. Cette fois, ils sont opposés à un concurrent direct dans l'optique du maintien. Agen qui ne compte que trois points de plus, devra rester sur ses gardes pour tourner définitivement la page de ses quatre défaites d'affilée du début de saison.

Un peu comme Agen, l'USAP a retrouvé quelques couleurs ces dernières semaines grâce à trois victoires lors des quatre dernières journées. Opposé à une équipe de Grenoble qui reste invaincue à domicile, la mission des Perpignanais s'annonce toutefois périlleuse.

Montpellier vise un troisième succès d'affilée

Le Racing Métro se sait attendu et compte bien profiter de la réception de Montpellier pour repartir de l'avant. Les deux formations qui se situent dans le ventre mou du classement, ont conscience qu'une défaite les ferait basculer dans le bas de tableau. Les Héraultais misera assurément sur un troisième succès d'affilée, et les Franciliens sont prévenus.

Les supporteurs du Stade Montois sont réalistes. Il suffit d'observer un peu le classement pour se rendre compte qu'avec zéro point pris en sept rencontres, Mont-de-Marsan aura bien du mal à sauver sa saison parmi l'élite. Distancé de 11 longueurs par le Stade Français -son adversaire du jour- le club des Jaune et Noir entretient malgré tout le mince espoir d'un retournement de situation.

Tenant du titre, Toulouse se rend à Bordeaux gonflé à bloc. Son écrasante victoire sur Toulon a démontré que le Stade ne cesse de monter en puissance, la proximité des premiers rendez-vous européens n'y étant sûrement pas étrangers. A l'inverse, les Girondins se trouvent plutôt sur une mauvaise pente, mais peuvent toujours se remémorer leur dernier affrontement avec Toulouse, qui s'était conclu la saison passée par une courte victoire (18-17).

Romain Bonte