Le Toulonnais Tuisova
Le Toulonnais Tuisova à l'attaque de la défense rochelaise | AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Le RCT retrouve toute sa tête à Mayol

Publié le , modifié le

Toulon a enregistré son deuxième succès consécutif, le deuxième de la saison, lors de la venue de La Rochelle au stade Mayol (45-24). Malmenés en début de rencontre, les Varois ont réagi après avoir encaissé deux essais pour asseoir leur domination et s'imposer aisément, avec le bonus en prime. Après une semaine marquée par les révélations de RTL concernant de possibles soupçons de dopage, la sérénité et l'humour sont de retour sur la Rade.

Mourad Boudjellal avait menacé de montrer sur l'écrant géant du stade Mayol le numéro de portable de la journaliste qui avait divulgué ces informations. Finalement, il a préféré afficher son humour habituelle: "A Toulon, on n'est pas bêtes, quand on a le numéro d'un fille, on ne le donne pas aux autres." Ce n'était là qu'un aspect des moqueries des dirigeants du club varois à l'encontre de la station de radio. Mais toujours avec humour. Le calme était aussi de retour sur le terrain. Après les deux défaites initiales du début de saison, le RCT a remis les choses dans l'ordre en enregistrant son deuxième succès consécutif. Après celui au Stade Français, les supporteurs varois ont assisté au premier de leurs protégés à domicile.

A l'image du début de saison du triple champion d'Europe en titre, le match de Tuisova a été pour partie catastrophique, pour partie brillant. Auteur d'une cravate, le Fidjien écopait d'un acrton jaune à la 15e minute, entraînant le collectif dans un moment délicat. Grâce à cet essai de pénalité, La Rochelle menait (10-3), puis (17-3) après un essai de Kaulashvili (19e). La révolte couvait chez les hommes de Bernard Laporte, qui réagissaient par Tuisova, qui montrait alors son bon visage en allant, au bout d'une percée et d'une course de 50m, à l'essai (31e, 17-10). Quatre minutes après, c'est le capitaine Juanne Smith qui allait dans l'en-but (36e, 17-17), juste avant que Jean-Pascal Barraque écope à son tour d'un carton jaune (40e), et que Vosloo n'ajoute un troisième essai aux Rouge et Noir (40e+1, 24-17). C'était le score à la pause, et la tendance ne changeait pas en deuxième période.

Le doublé de Tuisova

Malgré beaucoup de courage, les Maritimes ne parvenaient plus à revenir. Ils étaient pénalisés par un nouveau carton jaune, récolté par Eaton (54e), puis par un essai de pénalité (58e). Certes, Herry réduisait le score à la 60e (31-24), mais Mermoz envoyait Belan à un nouvel essai (65e, 38-24), Tuisova s'offrant un doublé en fin de match (75e, 45-24) pour offrir le bonus offensif. Et Jonathan Pélissié terminait la rencontre avec un 100% au pied. "Gagner au Stade Français et contre la Rochelle avec le point de  bonus, c'était notre objectif", a souligné Bernard Laporte. "Bravo aux joueurs. On s'était dit qu'avec dix  points après quatre journées, on aurait fait un bon début de saison. Au début  de match, on prend 14 points, deux essais, avec le geste de Tuisova et ensuite  on prend le deuxième essai à quatorze. Cela ne tournait pas bien mais on ne  subissait pas. Ce que j'ai aimé, c'est que personne n'a lâché."

Au moment où le jingle de RTL retentissait dans le stade pour marquer la fin de la rencontre, les sourires étaient bien de retour. Les joueurs de Toulon se sont offerts une belle trêve, en raison de la Coupe du monde.