Dan Carter Juan Imhoff Racing
Dan Carter et Juan Imhoff. | DAMIEN MEYER / AFP

Le Racing sous haute tension avant d'affronter le Stade Français

Publié le , modifié le

Dans l'oeil du cyclone avec la révélation concernant trois de ses joueurs, et non des moindres, contrôlés positifs aux corticoïdes, le Racing 92 aborde le derby face au Stade Français dans des conditions psychologiques incertaines. Cette 8e journée du Top 14 sera également marquée par deux affiches La Rochelle-Toulon (samedi) et Clermont-Toulouse (dimanche).

En ce moment, le ciel bleu est présent uniquement sur les maillots du Racing. Pour le reste, ce sont surtout des lourds nuages noirs qui flottent au dessus du club francilien. Sur un plan purement sportif, d'abord, les champions de France en titre restent sur deux défaites inquiétantes face à Castres (23-31) et à Brive (16-25). Retombés à une peu flatteuse 11e place au classement, les Racingmen sont dépassés par leur voisin du Stade Français (9e) et sont dans l'obligation de remporter le derby s'ils veulent rester au contact des équipes de tête. Mais les hommes de Quesada, ragaillardis par leur succès face à La Rochelle (31-26) la semaine passée, ont plutôt le vent en poupe en dépit de l'absence de Sergio Parisse, leur leader maximo. 

Cependant les partenaires de Carter ont d'autres soucis en tête, et notamment ceux qui touchent leur demi d'ouverture vedette. Le Néo-Zélandais, son coéquipier Joe Rococoko et l'ailier argentin Juan Imhoff sont au coeur d'une polémique née des révélations sur une prise de corticoïdes avant la finale du dernier Top 14. Le Racing a pris la défense de ses joueurs et l'affaire devrait sans doute se tasser mais le moral des joueurs a certainement été touché. Blessé au mollet, Dan Carter a d'ailleurs été préservé par l'encadrement des Ciel et Blanc et ne disputera pas cette rencontre. 

La Rochelle a un coup à jouer

Le pré reprendra ses droits après ce derby placé en ouverture de la 8e journée. La Rochelle, 2e, accueille ainsi Toulon (3e). Deuxième gros test de la saison pour les surprenants Rochelais à Deflandre. Après leur nul inaugural face à Clermont (30-30), à qui ils pourraient reprendre au moins provisoirement la première place, les hommes de Patrice Collazo se heurtent au RCT, qui les talonne au classement et vient de confirmer son redressement face à Montpellier (28-6). Dimanche, le leader clermontois cherchera à prendre ses distances avec le Stade Toulousain.  Rassurés par leurs victoires face au Stade Français (23-18) et à Grenoble (31-3), les Rouge et Noir vont passer au révélateur clermontois dans le choc de cette journée. Exercice périlleux alors que les leaders auvergnats, inquiétés une mi-temps samedi par Castres, restent invaincus à Marcel-Michelin et n'ont aucune intention de céder leur fauteuil de leader avant le début de la Coupe d'Europe.

Les autres matchs : 

Montpellier (4e) - Castres (8e)

Bordeaux-Bègles (6e) - Brive (7e)

Grenoble (14e) - Bayonne (13e)

Lyon (12e) - Pau (10e)

Julien Lamotte