Top 14 Racing Métro Bordeaux-Bègles Dan Carter 012016
Dan Carter, ballon en main, essaie d'échapper à la défense béglaise | AFP - Matthieu Alexandre

Le Racing s'offre l'UBB et devient leader

Publié le , modifié le

Le Racing 92 a pris provisoirement la place de leader du Top 14 en s'imposant devant Bordeaux-Bègles (23-18) samedi pour la 12e journée, en attendant la sortie du Stade Toulousain face à ses voisins du Stade Français. Sous la pluie, dans des conditions difficiles qui n'ont pas permis un jeu flamboyant, les Franciliens ont assuré leur succès sur leur puissance dans la dernière demie-heure.

Ce n'est donc que provisoire et encore fragile, pour les Ciel et Blanc qui devancent Clermont à la différence particulière, et qui ont signé leur septième match de suite sans défaite mais ils devront se contenter de cette seule satisfaction, car pour le reste, le contenu de leur match a manqué d'épaisseur.

Ce fut en effet très laborieux pour la première titularisation en championnat de Dan Carter. Autant le joueur-vedette des All Blacks avait participé à un festival pour ses grands débuts avec le Racing 92, en Coupe d'Europe contre Northampton, autant il a pu voir samedi ce qui l'attendait en Top 14 en hiver. Du combat, surtout. Car c'est en haussant d'un cran leur impact sur les points de rencontre après le repos que les Franciliens ont fait l'écart. Avant cela, un essai de Szwarzewski sur un ballon porté trois minutes avant la pause leur avait permis de ne compter que deux longueurs de retard (9-7) alors que Hickey avait réussi trois pénalités côté bordelais.

Des Franciliens plus agressifs 

C'est donc ensuite en devenant plus agressifs que les joueurs du Racing 92 sont parvenus à battre une UBB, passée pas loin d'un troisième succès à l'extérieur cette saison (plus un nul à Clermont). C'est aussi en retrouvant une conquête plus stable après avoir été secoué en mêlée fermée en première période. Et c'est après une touche que les Franciliens sont passés devant au score: après un premier point de fixation, Carter, justement, a percé puis trouvé Brice Dulin, qui a ensuite envoyé d'une passe après contact Alexandre Dumoulin derrière la ligne (53) pour l'essai du break. Carter a aussi davantage alterné en seconde période, jouant plus au pied qu'en première, avec vent de face. Le meilleur marqueur de l'histoire en test-matches (1.598) s'est montré précis dans ses tirs au but, inscrivant 14 points pour un seul échec, et maintenant sa formation devant au score. En face, Hickey puis Beauxis apportaient leur contribution aux Bordelais pour permettre à leur équipe de rester au contact et d'obtenir finalement un bonus défensif mérité. 

Christian Grégoire