Vakatawa Racing Métro
Le Racingman Vatakawa, | AFP - PIERRE VERDY

Le Racing se replace

Publié le , modifié le

Le Racing-Métro s'est replacé au classement de Top 14 en s'imposant avec le bonus offensif (27-16) vendredi devant Castres en match avancé de la 22e journée. Grâce à ce succès très précieux, les Franciliens reviennent à un point de leurs adversaire du soir, 4e du classement derrière le Stade Toulousain, Clermont et Toulon, qui se rendront respectivement samedi au Stade Français, à Biarritz, et à Brive.

 Le Racing-métro s'est  donc maintenu dans la course à la qualification pour la phase finale du Top 14 en  remportant une victoire bonifiée arrachée avec détermination face à Castres  (27-16)  A quatre journées de la fin, les Racingmen ont affiché leur détermination à  jouer la phase finale pour la troisième saison d'affilée. Alors qu'ils  pouvaient craindre avec deux exclusions temporaires coup sur coup de Noirot  (48) et Bobo (52) après avoir pris le large sur un essai de Bobo (43), ils ont  inscrit deux essais rageurs (contre un aux Castrais) qui les ont remis sur les rails après une première période poussive.

Les Franciliens avaient d'abord essentiellement tenu grâce à leur défense qui leur a évité deux essais sur des sauvetages in extremis de Juan Imhoff  (6) et Henry Chavancy (26) sur deux mouvements tranchants des Castrais. Et  c'est sur une autre initiative tarnaise que François Steyn, monté en pointe,  avait intercepté une passe sautée entre Bai et Martial pour foncer aplatir 65  mètres plus loin (21). En attaque, les Racingmen s'étaient montrés plus poussifs, toujours à la  peine pour enchaîner rapidement les temps de jeu quand ils n'étaient pas  ralentis par des passes mal ajustées ou des en-avants. Ils ont également manqué  dix points au pied par Descons et Steyn quand de son côté,T eulet, l'arrière Castrais  convertissait ses points (11 points). Malgré tout, la puissance d'Estebanez qui offrait un essai à Bobo (43),  puis de Imhoff pour servir Chavancy (55) avant d'inscrire lui-même un nouvel  essai avec deux adversaires sur le dos (62) ont sauvé les espoirs du Racing.

Les Franciliens devront toutefois se méfier. Leur détermination necompensera peut-être pas à chaque fois leurs approximations et leur  indiscipline, symbolisée par un troisième carton jaune à Nallet (70), lors de  leurs prochains matches contre Brive, à Biarritz, face au Stade Français puis à Agen. Les Castrais ont, eux leur destin largement en mains avec trois  réceptions lors des quatre dernières journées.

Déclarations :

Pierre Berbizier, manager du Racing-Métro: "On savait que ce serait difficile, les Castrais ne sont pas les premiers venus, ils l'ont montré en première mi-temps. A 15 contre 13, dans des conditions très difficiles, l'équipe a montré qu'elle avait envie de rester vivante. On a marqué quatre essais à Castres après deux à Toulon, ça fait six essais en deux matches... La solidarité en défense, les intentions en attaque et la concrétisation de certains sont des élements intéressants. Cette équipe a montré de la combativité. Elle a aussi montré plus de discipline qu'à Toulon par rapport à notre organisation, même si les cartons jaunes auraient pu nous coûter cher. On ne va pas regarder plus loin que le prochain match contre Brive, on va se concentrer sur chacune des étapes."

francetv sport @francetvsport