Bordeaux-Bègles - Racing 92
Le Sud-Africain Goosen à la distribution | AFP - NICOLAS TUCAT

Le Racing retrouve des couleurs en s'imposant à Bordeaux

Publié le , modifié le

Après deux cinglants revers à Montpellier (60-7) et contre le RCT (21-20), le Racing 92 a relevé la tête en allant s'imposer sur le terrain de Bordeaux-Bègles (28-20), lors de la 20e journée du Top 14. Encore malmenés lors de la première période, les Franciliens ont inversé la tendance notamment grâce à un énorme match de son arrière Goosen, auteur d'un doublé dont une interception qui a permis aux Ciel et Blanc de prendre le large (21-10) à la 52e.

C'est le sprint final, et chaque match commence à compter cher. Très cher même quand on enchaîne les mauvais résultats. Engagés dans une spirale négative très pénalisante à ce moment de la saison, l'UBB et le Racing se faisaient face. L'équipe locale devait se racheter de son revers à domicile contre Clermont, alors que les visiteurs se devaient d'arrêter les désillusions, après la déculottée à Montpellier (60-7) et la courte défaite en fin de match contre l'équipe B du RCT (21-20). Et en ce samedi soir, les Ciel et Blanc ont redressé la tête, tandis que les Bordelais savent désormais qu'ils devront cravacher jusqu'au bout pour rester parmi les six premiers.

Ils avaient pourtant bien fait les choses en tout début de match, en inscrivant un premier essai par Talebula (5e), et en virant à la pause avec un petit avantage (10-9). Mais l'entame de la rencontre avait ensuite laissé place à une belle réaction des Racingmen, qui aurait pu lui offrir l'avantage si le drop de Talès, qui avait semblé passer au-dessus de la barre, avait été validé par l'arbitre dans les arrêts de jeu. Durant la pause, le staff francilien tentait même de montrer, images vidéos à l'appui sur un ordinateur, que l'arbitre aurait dû réclamer la vidéo.

Soupe à la grimace à l'UBB

Dos au mur, les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit étaient obligés de hausser le ton après la pause, avec d'abord un essai de Claassen (51e), suivie d'une interception de Goosen (53e), qui doublait la mise sur le plan personnel un peu après (62e). Et l'arrière sud-africain profitait de ce match pour s'illustrer, comme il l'avait déjà fait lors de son entrée en jeu la semaine dernière contre le RCT. A l'issue de la rencontre, le N.15 terminait avec 23 points à son compteur. En l'absence d'un Dulin ou d'un Carter, Johannes Goosen a fait le boulot. Malgré un essai de pénalité en fin de match (75e), l'équipe de Raphaël Ibanez ne parvenait pas à combler son retard. Et c'était bien la soupe à la grimace à la sortie des vestiaires, illustré par ces propos: "On n'a pas su relever la tête après la déception du week-end dernier", constatait le manageur bordelais. "Je me demande si les joueurs font tout ce qu'il faut pour aller chercher cette place", regrettait Laurent Marti, le président de l'UBB.

Avec ce sixième succès à l'extérieur cette saison, le Racing se relance dans la course aux demi-finales. Surtout, ils retrouvent confiance avant d'affronter de nouveau Toulon, dans l'un des matches les plus importants de leur saison puisqu'il s'agira du quart de finale de la Coupe d'Europe, contre le triple tenant du titre.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze