Racing
Les joueurs du Racing | MAXPPP- JB.Quentin

Le Racing et le Stade Français en figures opposées

Publié le , modifié le

Le Racing 92 aura l'occasion de conforter sa position en haut de classement en recevant Bordeaux-Bègles samedi pour la 12e journée de Top 14. Le club francilien tentera de reprendre la main face au leader actuel, le Stade Toulousain qui se rendra dimanche à Paris, affronter en Stade Français en très mauvaise posture.

Les Racingmen s'affirment cette saison comme de vrais prétendants au titre. Mais le chemin jusqu'aux play-offs est encore semé d'embûches. Il passe dès ce début d'année par la réception de la surprenante équipe de Bordeaux, 5e du classement avec trois défaites seulement, et un parcours assez similaire à celui des Ciel et Blanc.

La bonne première partie de saison du  Racing 92 s'explique en partie par l'apport efficace de leurs présumés remplaçants, capables de remplacer les  titulaires sans que le rendement de l'équipe ne soit affaibli. Seulement trois joueurs du XV de départ francilien vainqueur à  Clermont dimanche (20-16) avaient commencé le précédent match (9-9 à  Northampton); l'UBB avait elle failli l'emporter chez les Ospreys le 12  décembre (16-19), bien qu'à 14 pendant près de 40 minutes, avec pour débuter  uniquement deux des titulaires victorieux au Stade Français (24-21) le week-end  d'avant. Ces chiffres attestent d'une profondeur de banc nouvelle chez les deux  équipes, dont les encadrements ont tiré les leçons de la saison dernière.

A l'intersaison, le président girondin Laurent Marti a donc décidé de "tripler les postes-clés", recrutant des pointures comme les Wallabies Adam  Ashley-Cooper ou Sekope Kepu, ou des joueurs dits d'appoints (Dubié, Ducuing), sans perdre d'éléments. Au Racing 92, l'effectif est aussi fourni que lors du dernier exercice. Mais les entraîneurs Laurent Travers et Laurent Labit ont décidé de davantage faire tourner afin que tous les joueurs soient encore en forme au printemps.

C'est que le Racing en premier a bien l'intention de réussir sa saison. Pour succéder au voisin parisien qui semble avoir toutes les peines du monde à exister cette saison. Champion de France en titre, le Stade Français, premier non relégable, ne parvient à trouver la solution pour s'en sortir. Et ce n'est pas ce match face à des Toulousains performants qui est de nature à les rassurer.

Ce sera une journée particulière dans les oppositions puisqu'elle permettre de créer un écart dans les deux parties du tableau. Dans le Top 4, Toulon sera en position favorable pour er prendre des points devant Pau (11e) tout comme Clermont face à la lanterne rouge Agen.     

Christian Grégoire