Rugby Top 14
La mêlée toulonnaise face à son homologue clermontoise. | Thierry Zoccolan / AFP

Le protocole commotion bientôt inutilisable en Top 14 et Pro D2 ?

Publié le , modifié le

Le Midi Olympique sonne l’alerte dans son édition du jour : le protocole commotion pourrait s’avérer inutilisable en Top 14 et en Pro D2 à partir du 3 novembre, si la FFR et la LNR ne parviennent pas à s’accorder. Explications.

L’histoire démarre début juillet, alors que la fédération internationale du ballon ovale, World Rugby, envoie une lettre à la LNR afin de demander une mise en place des nouveaux dispositifs du protocole commotion, en TOP 14 ainsi qu’en Pro D2. Deux journées de formation sont requises pour l’ensemble des médecins qui évoluent dans ces divisions. Un premier week-end destiné à cette formation avait été prévu en mai dernier, avant qu’il ne soit finalement annulé. De quoi forcer World Rugby à réagir, en menaçant la Ligue, dans un courrier datant du 25 juillet, de l’interdiction d’utilisation du protocole en championnat.

C’est là que la situation commence à être moins claire. Contacté par le Midi Olympique le week-end dernier, le président de la commission médicale de la Ligue Bernard Dusfour a assuré qu’il fallait d’abord que la FFR « forme ses formateurs ». Argument que réfute celui qui occupe le même poste, mais à la fédération cette fois, Thierry Hermerel : « Nous avions convié les médecins du monde professionnel (…) le week-end du 6 et 7 mai (…) nous n’avons reçu que des réponses négatives ».

Une date butoir au 3 novembre

Le 25 août, la fédération internationale se fâche dans un nouveau courrier, rapporte le Midi Olympique. « A ce jour, nous n’avons toujours pas reçu de réponse à la lettre du 26 juillet dernier et prenons également acte que le Top 14 débute ce samedi. Si les équipes de la LNR ont recours au HIA (protocole commotion ndlr), elles agiront en infraction des règles et règlements du jeu », peut-on lire dans l’article.

La FFR s’empresse de réagir, et demande alors un délai supplémentaire, qui est accordé, jusqu’au 3 novembre. Deux dates sont alors proposées pour former les médecins : les 25 et 26 octobre, et les 1 et 2 novembre, à Marcoussis. Reste à savoir si la Fédération et la Ligue vont enfin parvenir à se mettre d’accord, afin de permettre aux médecins de suivre les formations, et donc de permettre l’utilisation du protocole commotion en championnat. A suivre…