Le projet de fusion Racing-Stade Français toujours en marche, mais la journée de Top 14 tronquée

Le projet de fusion Racing-Stade Français toujours en marche, mais la journée de Top 14 tronquée

Publié le , modifié le

Le projet de fusion avec le Racing "n'est pas remis en cause" après la grève décrétée par les joueurs du Stade Français et la réunion de sortie de crise à la Ligue vendredi, a déclaré après celle-ci le président du club parisien, Thomas Savare.

"Le projet n'est pas remis en cause. Il n'est pas abouti, il reste à être finalisé, clarifié et construit avec les parties prenantes. Mais dans les grandes lignes chacun le comprend" a déclaré Thomas Savare à la presse, satisfait que le "dialogue (ait) été renoué" avec ses joueurs, présents à cette réunion comme notamment ceux du Racing et son président, Jacky Lorenzetti. "On est dans un processus d'information et de consultation des salariés. Il n'y a pas de décision actée, mais un projet présenté, une farouche détermination des deux présidents +d'implementer+ (mettre en pratique) ce projet. On est persuadé tous les deux que c'est la chose à faire" a-t-il ajouté.

Pas de prise d'otage

Interrogé sur le fait de savoir s'il pourrait passer en force pour imposer cette fusion qui rencontre notamment l'hostilité de ses joueurs, qui ont décrété une grève illimitée, de ses supporters et de la Fédération française de rugby (FFR), Thomas Savare a répondu: "On verra, j'espère que non car c'est un projet d'union et il faut entraîner les gens avec nous." "Maintenant, un certain nombre de débats et querelles nous dépassent, qui n'ont pas grand chose à voir avec ce sujet. Je ne veux pas non plus qu'on soit pris en otage sur des sujets qui ne nous regardent pas" a-t-il développé. Les parties prenantes se retrouveront lundi de nouveau au siège de la Ligue nationale de rugby (LNR) pour "poursuivre les discussions", a indiqué la LNR. En attendant, les joueurs du Stade Français ont maintenu leur grève et la LNR devait décider en début d'après-midi des maintiens du match de Top 14 du club prévu à Castres, et de Montpellier-Racing 92, prévus samedi.

Date du report connue le 20 mars

Les matches Castres - Stade Français et Montpellier - Racing prévus samedi ont été reportés, a annoncé vendredi la Ligue nationale de rugby (LNR), alors que les joueurs du Stade Français sont en grève pour protester contre la fusion de leur club avec le Racing. "Par cette décision, la LNR souhaite donner toutes les chances au dialogue dans un climat apaisé et préserver l'équité du Top 14", a précisé la LNR dans un communiqué. Elle a organisé vendredi matin une réunion entre les représentants des deux clubs, avant une deuxième lundi.

AFP