Le noir désir de Boudjellal

Le noir désir de Boudjellal

Publié le , modifié le

Dans une interview accordée à L'Equipe, Mourad Boudjellal révèle qu'il songe à s'attacher les services des "quatre fantastiques" du rugby mondial pour la saison 2015. Selon plusieurs sources, ce sont les All Blacks Carter, McCaw, Nonu et Dagg qui seraient dans le viseur du président du RCT.

Pour un amateur de bandes dessinées comme Mourad Boudjellal, la référence n'est évidemment pas fortuite. Quand le président toulonais déclare vouloir engager les quatre fantastiques, en hommage aux célèbres super-héros, le jeu est de deviner qui se cache sous les habits de l'homme élastique, la torche, la chose et la femme invisible. Et s'il faut chercher parmi les meilleurs joueurs du monde, les regards se tournent obligatoirement vers une île de l'hémisphère Sud, la Nouvelle-Zélande. En effet, les sources confirment bien que le RCT est sur la piste de ce qui se fait de mieux sur la planète ovale, à savoir les All Blacks. Parmi les champions du monde en titre, deux noms se détachent irrémédiablement, deux noms déjà gravés dans la légende : Richie McCaw et Daniel Carter.

"Le plus gros truc que j'ai jamais fait"

Les deux hommes sont certainement les deux plus grands joueurs de la dernière décennie et les voir débarquer sur la rade constituerait un énorme séisme dans le Top 14. Un choc encore plus retentissant que la signature de Jonny Wilkinson ou de Brian Habana. "Dans un an j'essaierai de faire le plus gros truc que j'ai jamais fait", a prévenu l'omnipotent président. "J'ai une idée dans la tête, une idée de fou, je vais essayer de la réaliser". S'il y parvient, le RCT deviendrait quasiment invincible, en tout cas sur le papier.

Mais on n'en est pas là, même si les contacts semblent bien avancés, en tout cas avec certains joueurs. Car aux côtés de Carter et McCaw, trois autres noms néo-zélandais reviennent avec insistance : L'arrière Israel Dagg ainsi que les deux 3/4 centres Ma'a Nonu et Sony Bill Williams. Pour ce dernier, qui a déjà évolué sous les couleurs varoises de 2008 à 2010 et qui est revenu au rugby à 13 après la Coupe du monde, l'affaire peut paraître compliquée. Un autre nom, le seul non néo-zélandais, se faufile également parmi les rumeurs, celui de l'Australien Quade Cooper, joueur explosif et incroyablement spectaculaire.

Ne pas revivre le précédent Perpignan

Ce dernier pourrait ainsi prendre l'ouverture si jamais le transfert de Carter capotait. Ce qui ne serait pas une première puisque le célèbre n°10 des Blacks avait déjà préféré rejoindre Perpignan, en 2008, plutôt que Toulon. Une expérience que Boudjellal ne souhaite pas revivre. Et quand on connaît la force de persuasion du président du RCT, bien décidé à réaliser "un feu d'artifice dans le recrutement" avant son départ du club programmé en 2016, on se dit que les quatre fantastiques vont peut-être bien utiliser leur super-pouvoirs en France. Ce n'est pas encore une réalité mais c'est déjà beaucoup plus crédible qu'une bande dessinée. 

Julien Lamotte