Sireli Bobo Racing-Metro VS Bayonne Top14 20 2010
Sireli Bobo (Racing-Metro) | AFP - BERTRAND LANGLOIS

Le choc des extrêmes

Publié le , modifié le

Bayonne reçoit le Racing-Metro, samedi, pour le compte de la 23e journée de Top14. Un match qui pourrait bien s'avérer décisif pour le club basque puisqu'il se trouve à 4 points de la dernière place qualificative pour les play-offs à 4 journées de la fin. Mais face aux Racingmen, galvanisés par leur récente victoire sur le Stade toulousain, la tâche s'annonce compliquée.

Une machine à broyer

Il y a des rendez-vous à ne pas manquer. La réception du Racing-Metro, samedi, au stade Jean Dauger fait partie de ceux-là pour l'Aviron bayonnais. Le club basque se verrait bien en play-offs mais il va lui falloir encore batailler ferme. Le problème, c'est que face aux troupes de Lorenzetti, l'opposition semble un peu déséquilibrée. Les Bayonnais, s'ils n'ont plus perdu sur leur terrain depuis 30 octobre, restent sur deux revers de rang face à Perpignan (25-19) et face à Biarritz (40-10). En début de saison, ils étaient revenus bredouilles de leur voyage à Colombes (15-9) et l'année passée, le Racing l'avait emporté 23 à 19 sur la pelouse des Bleu et Blanc. Pas de quoi aborder cette rencontre de manière très sereine donc. "Le Racing est vraiment une machine à broyer ses adversaires, estime le deuxième ligne Abdel Boutaty dans les colonnes de Midi Olympique. Devant, c'est très costaud, et derrière, ça va à 2000 km/h. Sur le papier, ils nous sont intrinsèquement supérieur". Une supériorité que les Racingmen ont encore prouvé le week-end dernier lors de leur victoire sur le leader  toulousain devant plus de 70.000 personnes au stade de France (43-21). Pierre Berbizier a d'ailleurs demandé à ses joueurs une fin de saison tonitruante pour terminer en tête du TOP 14 et ainsi éviter les phases finales.

Dans les autres rencontres de la journée, l'affiche Brive-La Rochelle retiendra l'attention dans la course au maintien. Battu à cinq reprises cette saison à Amédée-Domenech, Brive (12e avec 37 points) n’a plus le droit de perde à domicile. De son côté, le stade Rochelais (13e avec 33 points), en cas de défaite, se retrouverait quasiment condamné à la ProD2. Dans ce match de la dernière chance, on peut donc s'attendre à une vive opposition. La semaine passée, les Brivistes s'étaient imposés devant Bourgoin (50-6), enregistrant ainsi leur 3ème victoire à domicile. La Rochelle, après sa victoire contre Montpellier (20-16), est, elle, retombé dans ses travers contre Perpignan (34-16). Et si au match aller, les Rochelais s'étaient imposés devant les Brivistes(26-21), il faut toutefois rappeler que les Maritimes n'ont encore obtenu qu'un seul succès en dix déplacements.

Enfin, dans le Var, Toulon recevra le Stade Français dans un duel qui promet, lui aussi, d'être agité. Condamnés à un grand chelem lors des quatre dernières journées pour espérer se hisser dans le Top6, les Varois restent sur de bonnes performances au Stade Mayol (8 victoires de rang). De leur côté, les Parisiens s'exportent plutôt mal ces derniers temps (1 nul et trois défaites). Dans ces conditions, et alors que le club de la capitale a déjà  hypothéqué sa place en phase finale, le RCT part favori. A cette occasion, le Gallois Gavin Henson, dernière acquisition de Mourad Boujellal, devrait faire ses débuts sous le maillot rouge et noir.

Isabelle Trancoën