Damien Traille (Biarritz)
Damien Traille (Biarritz) | GAIZKA IROZ / AFP

Le BO s'en sort bien

Publié le , modifié le

Biarritz a remporté le derby basque en s'imposant à la dernière minute devant Bayonne (21-19) mardi en match en retard de la 10e journée de Top 14. Ce 100e derby s'est résumé à un furieux combat d'avants, et à une occupation du terrain au pied. Dans un match où l'on s'est préoccupé de pousser l'adversaire à la faute, le BO a obtenu sa victoire sur une dernière pénalité de Peyrelongue dans les arrêts de jeu.

Pour le rugby champagne, ce n'était pas le bon soir. Pour l'affrontement en revanche, les guerriers étaient de sortie. Des accrochages, beaucoup de jeu au sol et de rucks musclés, un vrai derby tel que les Basques l'attendaient à Aguilera, d'autant que les Biarrots avaient un impérieux besoin de point pour quitter la dernière place. Ce deuxième succès de la saison du BO vient donc à point nommé puisqu'il lui permet de céder la peu enviable lanterne rouge à Lyon.

Les Biarrots ont parfaitement manoeuvré même s'ils ont livré une partie plutôt mièvre, sans grandes envergures offensives. Ils se sont appliqués à a aller jouer chez l'adversaire pour prendre les points quand ils se présentaient, avec cinq pénalités de Peyrelongue, et deux drops de Damien Traille pour concrétiser les temps forts. La plupart du temps maîtres du ballon, surtout en deuixème période, ils ont su enchaîner les temps de jeu dans l'axe et ont parfois tenté d'élargir mais il n'était particulièrement performant dans leur mode offensif. Alors que les Bayonnais, très solides en défense mais qui ont commis peut-être un peu trop de fautes, ont beaucoup essayé dans les relances et dans les actions offensives.

C'est d'ailleurs sur une de ces offensives, un ballon gagné en touche par un Philips omniprésent, relayé par Gerber dont la passe au pied était parfaitement  récupéré par Lacroix, que les Bayonnais parvenaient à inscrire le seul essai du match qui leur permettait de passer devant à sept minutes de la fin avec un petit point d'avance. Jusqu'à cette dernière minute et une nouvelle pression du pack biarrot mettant les avants de l'Aviron au supplice, que Peyrelonge se fit un point d'honneur de transformer pour une courte mais précieuse victoire.

francetv sport @francetvsport