Damien Traille (Biarritz)
Damien Traille (Biarritz) | GAIZKA IROZ / AFP

Le BO sans filet, Montpellier à la croisée des chemins

Publié le , modifié le

Le duel entre Biarritz et Toulon constituera l'affiche samedi de la 14e journée de Top 14. Les Basques, qui n'ont pas le droit de perdre, reçoivent des Varois bien décidés à rester sur le podium. Montpellier, finaliste la saison dernière, aborde entre incertitude et ambition la deuxième moitié du Championnat, avec la venue du Racing-Métro, une semaine après la déroute contre Toulouse (45-25). Perpignan joue gros à Castres. Clermont part favori à Lyon.

Le Top 14 s'est mis sur son 31 ! En cette veille du jour de l'an, le rugby français régale ses fans avec quelques beaux duels en perspective. Dont un certain Biarritz Olympique – Rugby Club Toulonnais qui vaut son pesant d'or. Entre les Rouge et Blanc, cinq fois vainqueurs du Bouclier de Brennus, et les Rouge et Noir, trois fois lauréats, la lutte s'annonce chaude à Aguilera. Pour les Basques, la victoire est encore plus impérative que pour leurs hôtes puisqu'ils pointent au dernier rang et qui vont bientôt se déplacer à Toulouse.

Biarritz démuni

Malheureusement, ils déplorent de nombreux absents: Harinordoquy (genou), Gray (genou), Barcella (mollet), Watremez (genou), Johnstone (mollet), Erik Lund (dos), Magnus Lund (ligament genou) et August (mollet). Des incertitudes persistent sur les participations de Marconnet et Lauret (fiévreux), et Pelu Taele (gastro). Terrain (cheville) pourrait être remplaçant. Yachvili devrait débuter.

Le deuxième ligne sud-africain Bakkies Botha portera pour la première fois le maillot du RCT. Touché vendredi face à Lyon, l'arrière Rooney (dérangement inter-vertébral) est forfait. Le demi de mêlée Tillous-Borde (entorse cervicale) est trop court, tout comme le talonneur Genevois (ischio-jambiers) dont le retour n'est prévu que dans une vingtaine de jours. Remis d'une entorse du genou, le troisième ligne El Abd a été laissé au repos. Manquent également à l'appel les blessés de longue date: les troisièmes ligne Juan Martin Fernandez Lobbe et Munoz (rupture des ligaments du genou) ainsi que Missoup, suspendu.

Le Racing veut sa revanche

Les Montpelliérains, huitièmes du classement, ne veulent pas revoir leurs ambitions à la baisse et entendent profiter de la réception d'un rival, le Racing-Métro, pour repartir du bon pied. "Défaite interdite", résume Doumayrou. D'autant que le MHR a déjà enregistré quatre revers (pour deux victoires) sur son terrain du stade Yves-du-Manoir, un des pires bilans à domicile avec Brive. Sachant les Franciliens revanchards après leur avoir barré la route de la finale l'an dernier (26-25), les Languedociens veulent tirer les leçons de leur dernier échec. "Pour espérer rivaliser, il nous faudra être performants devant, un secteur où nous avons été défaillants face aux Toulousains et qui constitue l'un des points forts des Parisiens", souligne le demi de mêlée Julien Tomas.

La rentrée de Fulgence Ouedraogo, le capitaine courage de Montpellier, sera l'une des clefs de la rencontre, si elle est avérée. Son retour serait d'autant plus important que l'arrière argentin Lucas Amorosino et l'ailier Fidjien Timoci Nagusa, qui figure parmi les deuxièmes meilleurs marqueurs du Top 14, sont incertains et qu'Ali Fakate (râchis), Juan Figallo (genou), et Benjamin Thiéry (épaule) sont notamment blessés. Au Racing, on enregistre le retour des deux centres blessés, Chavancy et Estebanez. Le premier, touché à un mollet depuis début décembre, sera titulaire avec Matavesi. Le deuxième sera sur le banc après avoir soigné une entorse cheville-genou depuis plus d'un mois. Le reste de l'équipe victorieuse d'Agen vendredi (26-8) sera largement reconduit.

Bonus pour Agen, Castres et Clermont ?

Les autres rencontres semblent moins alléchantes sur le papier. Castres, avec Taumoepeau, accueille Perpignan privé de Henry Tuilagi. Bègles-Bordeaux, presque au complet, reçoit le Stade Français, équipe en forme de cette fin d'année. Agen, qui profite du retour de Jean Monribot, attend Brive de pied ferme. Le CAB, qui ne déplore que quatre absences longue durée, le centre Fior (cuisse droite), l'ouvreur Geraghty (épaule droite), l'ailier Jeanjean (tendon d'Achille) et le talonneur Ribes (tendon d'Achille), ne devrait pas procéder à beaucoup de changements par rapport au groupe battu par l'ASM.

Enfin, Lyon visera l'exploit contre Clermont, l'autre ogre du Top 14. Une semaine après avoir ramené un point de bonus défensif de Toulon, le Lou enchaîne avec un nouveau défi face à Clermont, "l'une des plus grosses équipes d'Europe en terme de collectif et de jeu", selon Xavier Sadourny. L'ouvreur et capitaine lyonnais, formé à Clermont, estime que ses partenaires devront être "à 120 %" pour espérer. Ils devront composer avec l'absence de Loursac, victime cette semaine d'une déchirure aux ischio-jambiers et indisponible un mois. En revanche, le promu enregistre les retours du pilier Tchougong et du troisième ligne Sousa. Côté auvergnant, le deuxième ligne canadien Cudmore, touché aux côtes face à Brive, est forfait. Byrne (mariage), White (cuisse), Zirakashvili (fracture du radius), Murimurivalu (hernie discale), Floch (pubalgie), Radosavljevic (entorse genou), Domingo (rupture ligaments croisés), et Mark Bennett (rupture ligaments croisés) sont également indisponibles. En revanche, Kayser, Hines, Fofana et Sivivatu font leur retour.

Grégory Jouin @GregoryJouin