Guy Novès (Toulouse)
Guy Novès (Toulouse) | PASCAL PAVANI / AFP

L'Aviron bâillonné par Toulouse

Publié le , modifié le

Une semaine après sa défaite surprise à Barcelone contre Perpignan, le Stade Toulousain s'est parfaitement repris en s'imposant (35-6) à Bayonne avec une grande maîtrise. Les hommes de Guy Novès, qui ont inscrit quatre essais, prennent provisoirement la 2e place du classement derrière Toulon tandis que les Basques accusent le coup en bas de tableau, une semaine après leur défaite contre le Racing.

L'Aviron Bayonnais ouvrait le score dès la 2e minute sur une pénalité signée Benjamin Boyet après une faute en mêlée de Jean-Baptiste Poux (mauvaise liaison face à Tialata): 3-0. Dans la foulée, Matanavou manquait d'un rien l'essai sur un judicieux coup de pied à suivre de McAlister (à la lutte avec Boyet, le Fidjien ne parvenait pas à contrôler le ballon et commettait un en-avant, 6e). 

Bayonne résiste

Le Stade Toulousain égalisait deux minutes plus tard: sur une pénalité contre la mêlée basque à cinq mètres de la ligne, le pack rouge et noir produisait son effort, mettant à mal son homologue et notamment Iguiniz. McAlister ajoutait trois points (3-6). L'ouvreur néo-zélandais continuait d'enquiller quelques instants plus tard après une nouvelle faute des locaux (soutien tardif sur Heymans à la réception d'une chandelle). Sur le renvoi, Dusautoir était pris par l'arbitre pour un écran illicite: Boyet inscrivait trois points (6-9, 14e).

Benjamin Boyet: "On a été mangés. On n'a pas su rivaliser physiquement avec les Toulousains, on a passé la deuxième mi-temps chez nous. Le courage ne suffit pas. Ils ont le talent, l'organisation... On a essayé de mettre tout ce qu'on avait mais encore trop de fautes de main, trop de pénalités nous coûtent le match. On a pris une leçon de réalisme, de rugby, ça fait mal à la tête."

Mais Toulouse contrôlait la partie et accélérait immédiatement: suite à un ballon perdu par Roumieu, la contre-attaque s'avérait fatale aux Ciel et Blanc. McAlister tapait un coup de pied sur l'aile pour Vincent Clerc qui remettait intérieur à Matanavou pour un essai imparable (6-14, 17e). Juste après, l'ailier Fidjien vendangeait un essai en ignorant un 5 contre 2 tout fait. Puis une bagarre entre Roumieu et Johnston valait aux deux hommes un carton jaune mérité (22e). Plus rien n'était ensuite marqué jusqu'à la pause, Bayonne résistant un peu mieux à la domination adverse.

Toulouse déroule

Toulouse tuait le suspense en début de seconde période: sur une belle action initiée par Johnston et relayée par Clerc et Dusautoir dans l'axe, en plein cœur de la défense bayonnaise, Nyanga héritait du cuir et débordait Boyet d'un superbe cadrage avant d'aplatir en terre promise. McAlister transformait pour donner de l'ampleur au score (6-21, 48e). Peu après, l'arbitre refusait logiquement –après l'aide vidéo- un essai en coin à Vincent Clerc coupable d'un en-avant au moment de conclure.

Bayonne tentait d'exploiter chaque maigre ballon pour relancer mais la défense toulousaine faisait bonne garde contrairement à samedi dernier contrer Perpignan. Les Basques étaient clairement réduits à l'impuissance. Du coup, le match s'envenimait en quelques occasions, notamment sur un coup de poing illicite de Boyoud sur Dusautoir, le capitaine du XV de France étant particulièrement remonté contre l'ancien pilier dacquois. 

Yannick Nyanga: "On avait montré un visage qui ne nous convenait pas à Barcelone. On s'est repris ce soir, même si on n'envisageait pas une telle victoire. La route est longue dans ce championnat et nos adversaires ont pris une belle avance."

Enervés, les Stadistes accentuaient la pression et inscrivaient un nouvel essai signé Jean Bouilhou après un beau mouvement collectif avants arrières. McAlister transformait quasiment en coin (6-28, 74e). La messe était dite depuis longtemps. Et le dernier essai toulousain signé McAlister dans les arrêts de jeu ne venait qu'alourdir le score (6-35). Un écart très lourd pour des Bayonnais qui vont maintenant devoir lutter pour s'extirper de la zone rouge. Pendant que le Stade Toulousain préparera sereinement son choc contre Toulon prévu samedi prochain au Stadium.