Bernard Laporte
Bernard Laporte | AFP - Eric Piermont

Laporte et Bayonne, c'est fini

Publié le , modifié le

Le conseil d'administration de Bayonne a annoncé, vendredi soir dans un communiqué, la fin de la mission de Bernard Laporte au club. L'ancien sélectionneur du XV de France était arrivé en novembre 2010 en tant qu'administrateur. Samedi, c'est le lunetier Alain Afflelou qui a annoncé la fin de son parrainage à l'issue de la saison. Une décision liée au départ de Bernard Laporte.

La révolution bayonnaise vient de prendre du plomb dans l'aile. En moins de 12 heures, l'Aviron a connu deux rebondissements. Vendredi soir, le club a décidé de se séparer de Bernard Laporte. Sa mission "tant au niveau de l'évolution de ses infrastructures que de son rôle de conseiller sportif du président Francis Salagoïty" est terminée avec effet immédiat. "L'Aviron Bayonnais Rugby Pro, garant d'une gestion saine, transparente comme d'un équilibre au sein de sa structure, a préféré s'engager dans une politique de continuité et de stabilité de son effectif comme de son encadrement sportif", a indiqué le club dans un communiqué publié tard dans la soirée.

Arrivé en novembre dernier en qualité d'administrateur, Bernard Laporte devait prendre en charge la stratégie de développement des infrastructures sportives, de l'accueil du public et des entreprises-partenaires. Bayonne devait alors prendre une nouvelle dimension. Le plus gros dossier de l'ancien sélectionneur du XV de France concernait alors la construction d'un nouveau stade. Dossier qui devrait connaître un coup d'arrêt.

Salagoïty remporte la bataille face à Afflelou et Laporte

L'autre chambardement en terre basque a eu lieu samedi matin avec le retrait d'Alain Afflelou. Le lunetier a décidé de cesser son parrainage de l'équipe à l'issue de la saison. Il devait pourtant injecter près de quatre millions d'euros dans le club l'an prochain. "Je finis la saison et puis je ne serai plus sponsor. On avait pensé, en la personne de Bernard Laporte, à quelqu'un qui allait permettre au club, sur le plan sportif, de s'élever. Apparemment ce n'est plus le cas, donc je ne reste pas", a confié Afflelou au micro de France Bleu Pays Basque.

Mais l'ancien patron des Girondins de Bordeaux est également revenu sur le départ de Bernard Laporte, modérant les propos du communiqué bayonnais. Selon lui, c'est Laporte qui est parti de son plein gré et non le club qui l'a remercié. "C'est le club qui est allé le chercher et puis le président Salagoïty n'a plus eu envie de Bernard Laporte", ajoute-t-il. "Je trouve dommage qu'on soit allé dans une direction, on était tous d'accord, que ce soit le maire ou les dirigeants."

Sponsor de l'Aviron depuis 2007, il en était désormais le parraineur officiel. Son retrait devrait porter un coup financier au club. Mais selon le site Internet de Midi Olympique, ces deux départs seraient le résultat d'un conflit opposant le président Salagoïty au duo Afflelou-Laporte qui voulait prendre le pouvoir au club. Bayonne, 6e de Top 14, doit donc repartir sur des nouvelles bases avant une saison 2011-2012 que le club voulait faste avec les arrivées notamment prévues des Néo-Zélandais Byron Kelleher et Sione Lauaki, ou bien celles espérées des Toulousains Thierry Dusautoir et Patricio Albacete.

Salagoïty: "Nous n'avions plus confiance en lui"

Q: Pourquoi Bernard Laporte a-t-il quitté le club ?
R: "Contrairement ce que je lis, ce ne sont pas des raisons propres à Francis Salagoïty qui entraînent cette situation. C'est une décision collective qui a été prise vendredi. Nous n'avions plus confiance en lui. Et au Pays basque, la confiance, c'est essentiel".

Q: Alain Afflelou, principal sponsor, a également annoncé sa décision de quitter le club. Quelles peuvent en être les conséquences ?

R: "Sa contribution s'élevait effectivement autour de quatre millions d'euros cette année.D'ores et déjà, pour la saison qui vient, il réduisait son apport à 2,5 millions. Nous travaillions depuis plusieurs mois sur cette hypothèse: pour maintenir un budget autour de 16 millions, on a sollicité d'autres personnes. Et tous ont largement répondu à nos appels".

Q: Qu'en est-il du recrutement de Byron Kelleher et Sione Lauaki dont Bernard Laporte est à l'origine ?

R: "Byron Kelleher et Sione Lauaki ont signé des pré-contrats avec l'Aviron Bayonnais. Je vais les rencontrer, ce que je n'ai pas eu l'occasion de réaliser pour l'instant. Je veux connaître leur réelle motivation".