Mont-de-Marsan - Racing
Chavancy, plaqué par le Montois Jagr, avec Vakatawa en soutien | AFP - ROMAIN PERROCHEAU

La vengeance à 5 points du Racing-Métro

Publié le , modifié le

Vaincu en novembre sur leur peslouse par Mont-de-Marsan qui remportait alors sa 1ère victoire, le Racing-Métro est venu rendre la pareille aux Montois (34-9) lors de la 24e journée. Avec quatre essais (dont trois de Vakatawa), et le point de bonus offensif, les Parisiens reviennent à la hauteur des Castrais en 4e place du championnat. Les Landais encaissent une 7e défaite consécutive dans ce qui sera leur avant-dernier match à domicile en Top 14, avant de retrouver la ProD2 la saison prochaine.

En novembre, le Racing-Métro avait pris un sacré coup derrière la tête. A domicile, ils avaient subi l'affront de perdre contre Mont-de-Marsan, valeureux mais jusque-là sans la moindre victoire au compteur. Pour un prétendant à l'Europe voire à mieux, cela faisait tâche. La crise avait couvé. Jacky Lorenzetti, le président, n'avait pas apprécié cet accroc, qui éloignait ses troupes des premières places. Quelques mois après, tout a changé. Mont-de-Marsan a, depuis un moment, acquis la certitude que son futur se passerait en ProD2. A contrario, les Franciliens ont réussi à enchaîner une série incroyable de neuf victoires, avant de tomber à la dernière seconde contre le Stade toulousain. Une confiance revenue, d'avantage de certitudes, et la possibilité d'accrocher une très bonne place en vue des barrages, voilà comment les hommes de Gonzalo Quesada ont préparé ce match qui avait un bon goût de revanche.

Les Landais avaient néanmoins pris les devants au score avec une pénalité de Vignau-Tuquet (5e), mais Wisniewski égalisait rapidement (6e) avant que son N.8, Matadigo, ne vienne ramasser le ballon et percer la défense pour inscrire le premier essai de la rencontre (14e). Juste après la demi-heure, Vakatawa trouvait à son tour le chemin menant en terre promise (33e, 20-3), rééditant l'expérience à la 66e minute, profitant d'une double supériorité numérique après les cartons jaunes de Jagr et Arrayet. Et dans les dernières secondes, l'ailier fidjien enfonçait le clou pour réaliser un triplé et assurer définitivement le bonus offensif (79e, 34-9). Ces cinq points pourraient bien changer beaucoup de choses, puisque les Racingmen reviennent à la hauteur des Castrais en 4e place du Top 14. Et la 4e place, c'est l'assurance de recevoir lors des barrages. A deux journées de la fin de la saison régulière, le Racing est revenu dans les temps.

Réactions

Stéphane Prosper  (entraîneur de Mont-de-Marsan): "On réalise deux erreurs défensives qui nous  coûtent cher en première période. A 20-3, ça devient très compliqué pour nous.  Derrière, on revient quand même à 20-9. Mais on peut regretter notre manque  d'efficacité sur nos contre-attaques. A l'inverse, ils ont su bien nous  contrer. L'équipe s'est pourtant très bien comportée. On n'a pas lâché. C'est  dommage de manquer d'efficacité sur nos temps forts".
Gonzalo Quesada (entraîneur du Racing Métro): "C'est un scénario idéal pour  nous. Sur le plan comptable, c'est génial. On avait besoin de ces cinq points.  On les a. Et maintenant, on a deux gros matches qui nous attendent, le Stade  Français au Stade de France et Castres à la maison. Ce sont deux grosses  écuries".