Toulon - Perpignan
Smith, Mermoz, Sheridan et Wilkinson à l'attaque | MAXPPP - PQR - NICE MATIN - MARTINAT

La vague du RCT indomptable à Mayol

Publié le , modifié le

Invaincu à domicile depuis le début de la saison, le RCT a ajouté une 8e victoire à Mayol aux dépens de Perpignan (46-13). Les Varois finissent ainsi l'année 2012 avec un solide statut de leader, et Mayol est redevenu une place imprenable.

Le public de Mayol n'était pas habitué à ça. Un coup de pied de Hook mal jugé par Wulf et capté en deux temps par Michel pour inscrire le premier essai à l'avantage de l'USAP dès la 4e minute. Mener dans ce stade, cette saison, cela n'est pas arrivé à grand-monde. Revenu fanny de ce voyage l'an dernier, battu à Aimé-Giral lors de la 1ère journée par ces mêmes Toulonnais, Perpignan était bien décidé à ne pas servir de paillasson à la troupe de Bernard Laporte. Sale en avait pris 62 en Coupe d'Europe sans marquer le moindre point, et cette image était dans tous les esprits, comme la statistique de 42 points de moyenne inscrits à domicile par les Varois.

Mais après cette entame tonitruante, l'USAP a ensuite subi la maîtrise adverse, incarnée par les coups de pied de Jonny Wilkinson. En cinq pénalités en trente minutes, l'ouvreur anglais a remis son équipe dans le bon sens en prenant nettement l'avantage (15-7, 27e). Un carton jaune de Pulu obligeait les Catalans à évoluer à 14 dès la 38e minute, et si Melé réduisait le score (15-10, 40e), la suite était inéluctable. A la 53e minute, Smith profitait d'une très longue passe de Wilkinson pour aller à l'essai (25-13). Le duo rééditait sa performance à la 57e minute, pour le doublé de Smith qui inscrivait le deuxième essai du RCT (32-13). Une nouvelle fois réduit à 14 après un carton jaune infligé à Marty, l'USAP sombrait un peu plus. C'est Gunther, entré en cours de jeu, qui s'offrait un doublé, d'abord en force sur une pénalité à 5m jouée par Fernandez-Lobbe (73e, 39-13), avant de repasser la ligne en résistant à Taofifenua (80e, 46-13). 

Clermont avait mis la pression sur Toulon en prenant le bonus offensif face à Bayonne, et le RCT a répondu, avec la manière, pour conserver son avance au classement du Top 14. Et encore une fois, un visiteur de Mayol a été concassé, même si l'USAP n'a pas fermé le jeu et a toujours tenté de jouer. C'était le dernier feu d'artifice en cette année 2012, et les rivaux des Varois sont impatients que 2013 modifie cette habitude.