Bernard Laporte
Bernard Laporte | ADRIAN DENNIS / AFP

La suspension de Bernard Laporte levée

Publié le , modifié le

La Ligue nationale de rugby a levé la supension du manager de Toulon Bernard Laporte qui pourra donc communiquer directement avec ses joueurs lors des finales de Coupe d'Europe et de Top 14, a annoncé le RCT.

C'est une main tendue et le message est reçu et apprécié du côté de Toulon  : au lendemain de la victoire en demi-finale de Top 14 face au Racing-Métro  (16-6) à Lille, Bernard Laporte récupère la plénitude de ses fonctions alors  qu'il semblait condamné à assister de loin aux deux dernières échéances de la  saison. Après avoir épuisé bon nombre de recours - appel devant la Fédération  française (FFR), conciliation devant le Comité national olympique et sportif  français (CNOSF) - le manager n'avait pu alléger la suspension le frappant en  raison de propos jugés insultants envers un arbitre lors d'un match de Top 14. Une sanction qui s'accompagnait de lourdes restrictions: il n'avait pas le  droit d'accéder "au terrain, aux vestiaires des arbitres et joueurs et aux  couloirs menant à ceux-ci", selon la décision de la commission de discipline de  la LNR le 12 février.

Tout en allongeant la suspension initiale de trois semaines (du 13 mai au 3  juin), la FFR avait passé la deuxième couche en interdisant au technicien  d'"entrer ou tenter d'entrer en communication de quelque manière que ce soit  avec les officiels ou avec les joueurs ou l'encadrement sportif de la SASP RCT"  durant les rencontres.

"Nous en tiendrons compte" 

Une mesure sévère et manifestement frustrante pour le manager, qui  bouillonnait encore dans les coursives du stade Pierre-Mauroy vendredi soir.  Jusqu'à ce que la LNR ne lâche du lest. "Je suis très content", a déclaré le manager cité dans un communiqué du  RCT. "Je les remercie de ce geste et je verrai si je réutilise la totalité de  mes droits d'entraîneur lors des prochains matches en accédant aux vestiaires  ou si nous gardons le fonctionnement qui est le nôtre avec Pierre Mignoni et  Jacques Delmas depuis que j'ai été sanctionné".

"C'est un geste de la part de la Ligue dont nous tiendrons compte dans nos  attitudes futures", a ajouté le président du RCT Mourad Boudjellal. "La  sanction qui avait frappé Bernard, même si une sanction était sans doute  méritée, était, je trouve, disproportionnée. Ce que nous venons d'apprendre  aujourd'hui la rééquilibre un peu". Sollicitée par l'AFP pour expliquer les raisons de ce geste, la LNR n'a  souhaité faire aucun commentaire.

Reste à connaître la position de la FFR dont les arbitres dépendent  statutairement. Laporte n'avait en effet pas mâché ses mots envers Laurent  Cardona, au sifflet lors du match perdu par Toulon face à Grenoble (22-21) le 4  janvier. L'ancien secrétaire d'Etat aux Sports avait qualifié l'officiel de  "nul, d'"incompétent" et de "pipe" qui "vole à chaque fois" son équipe. Sans  jamais revenir sur ses propos. Dans l'immédiat, Laporte pourra donc se rendre dans les vestiaires pour  donner les dernières consignes à ses joueurs samedi prochain au Millennium  Stadium de Cardiff où le RCT défiera les Saracens pour conserver sa couronne  européenne. Il pourra aussi être présent pour la finale du Top 14 le 31 mai au  Stade de France. Une façon de vivre aussi au plus près la page d'histoire du rugby français  que le RCT pourrait écrire.

AFP