Montpellier
Montpellierains et Rochelais se disputent le leadership du Top 14 | PASCAL GUYOT / AFP

La Rochelle - Montpellier : Deux prétendants, un seul fauteuil de leader

Publié le , modifié le

C'est la grosse affiche de ce week-end de Top 14. Une semaine après leur défaite 26 à 0 au Racing 92, un nouveau déplacement périlleux s’annonce pour des Montpelliérains, toujours leaders du championnat, chez leur dauphin du Stade Rochelais. Un choc au sommet entre les deux meilleures attaques du Top 14 que deux points séparent au classement et qui, si on se fie à l’histoire récente entre les deux clubs, promet de faire des étincelles...

Souvenez-vous, c’était la saison dernière. Au match aller, les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo s’imposaient miraculeusement à l’Altrad Stadium (12-11) suite à une énorme boulette de l’arrière rochelais Charles Bouldoire qui offrait une pénalité de la gagne inespérée à Ben Botica. Quelques mois plus tard, c'était l'inverse et le Stade Rochelais s’imposait devant son public au terme d’un match au scénario rocambolesque. Menés 40 à 16 à six minutes de la fin du match, les Héraultais avaient finalement échoué à 3 unités au terme d’une fin de match incroyable (40-37). Deux rendez-vous complètement improbables qui ont de quoi nous donner une idée de la qualité du spectacle pour ces retrouvailles au sommet. 

Marcel Deflandre, atout du Stade Rochelais

Et dans ce match à enjeu, le Stade Rochelais dispose d'un atout : le stade Marcel-Deflandre. Toujours invaincus dans leur antre cette saison, les Jaune et Noir ont marqué 26 essais et n'en ont encaissé que 7 en cinq matches disputés à domicile . Dans cette enceinte qui sera certainement pleine à craquer, Clermont et Oyonnax étaient repartis avec plus de cinquante points dans la musette, lors des deux premiers matches joués à domicile dans la saison.  C’est donc un sacré défi qui attend les hommes de Vern Cotter. L'entraîneur néo-zélandais l’a affirmé à juste titre cette semaine, "le Stade Rochelais, fait partie des favoris pour aller au bout." Pour avoir une chance de s'imposer, le MHR n'a donc pas le choix. Il devra faire aussi bien que l'année dernière, en maintenant le suspense jusqu'au bout du match.