Kini Murimurivalu face à Felix Le Bourhis
Le Rochelais Kini Murimurivalu à la percussion sur le Bayonnais Felix Le Bourhis | AFP - XAVIER LEOTY

La Rochelle garde la tête contre Bayonne, l'UBB se retrouve face au LOU

Publié le , modifié le

Les Rochelais ont engrangé une 4e victoire, bonifiée, aux dépens de Bayonne (34-17), lors de la 6e journée du Top 14. En attendant le choc dimanche entre Toulon et Clermont, les Maritimes sont donc seuls leaders. Après la claque à Clermont la semaine dernière (40-16), Bordeaux-Bègles a renoué avec la victoire face à Lyon (32-10). A Grenoble, le deuxième succès de la saison des Isérois leur a échappé en l'ultime seconde face à Pau (38-39).

Une semaine après leur seule défaite de la saison à Brive (28-29), les Rochelais ont confirmé leur excellent début de saison. En attendant l'issue du déplacement de Clermont à Toulon, dimanche à 16h15, les hommes de Patrice Collazo sont en effet seuls en tête du championnat. Cette deuxième victoire à domicile de la saison, les Rochelais l'ont construite patiemment et sans jamais être mis en danger. Grâce à Brock James, La Rochelle a très vite pris les devants avant que Forbes n'inscrive le premier essai de la rencontre pour offrir un premier matelas aux siens (13-6, 32e). Ultra dominateurs en mêlée fermée, les hommes de Patrice Collazo ont ensuite fait le break sur un essai de pénalité accordé par M. Brousset à deux minutes de la mi-temps (20-6).

La Rochelle, une surprise qui dure

Une timide réaction basque, grâce à deux pénalités supplémentaires de Lagarde (20-12), et La Rochelle accélérait à nouveau pour inscrire son troisième essai, celui du bonus offensif, sur un exploit personnel de son ailier Vincent Rattez, auteur d'une percée décisive (25-12, 58e). Ce bonus offensif, les Rochelais l'assuraient définitivement grâce à un quatrième essai de Pierre Aguillon. Une bonne idée puisque les Basques, en supériorité numérique après le carton jaune de Qovu (75), sauvaient finalement l'honneur dans les arrêts de jeu grâce à Laveau. Surprise de l'été, La Rochelle fait durer le plaisir.

En dépit du point de bonus glané ce soir, Grenoble encaisse son cinquième revers en six matches et reste lanterne rouge du Top 14 avec 6 points. Mal-en-point financièrement, décimé par la blessures ou la suspension de plusieurs de ses joueurs cadres, le FCG compte toutefois le même nombre de points au classement que Bayonne, premier relégable. Après un début de match équilibré, rythmé par un duel de buteurs, Pau refroidissait le Stade des Alpes grâce à un essai de Charly Malié (11e). Maintenu à flot par la botte de l'inévitable Jonathan Wisniewski (24 points), le FCG répliquait par un essai en force de Sona Taumalolo au terme d'une longue séquence de combat (23e).

Grenoble doublait la mise dix minutes plus tard par Fabrice Estebanez, qui était servi par Wisniewski suite à un décalage qui prenait à contre-pied la défense paloise (33e). De retour des vestiaires, Pau prenait le jeu à son compte et inscrivait un second essai en force par l'intermédiaire de James Coughlan (46e). A quatorze après le carton jaune de Taumalolo, le FCG subissait les assauts répétés de son adversaire, mais il ne rompait pas jusqu'à la 64e minute, lorsque Jale Vatubua transperçait le rideau défensif isérois et donnait l'avantage au siens. La fin du match était hachée et se résumait à un duel de packs et de buteurs que remportait Pau et Tom Taylor, qui offrait sur une ultime pénalité le gain du match à son équipe.

Triplé d'Adam Ashley-Cooper

Aux portes de la zone rouge avant cette journée, Bordeaux-Bègles, corrigée à Clermont samedi dernier (16-40), a pris Lyon, solide vainqueur de Toulouse lors de la dernière journée (25-20), comme victime expiatoire. Avec cette victoire bonifiée (32-10), acquise notamment grâce à un triplé d'Adam Ashley-Cooper, l'UBB (5e), qui avait déjà grillé une cartouche à domicile face à Montpellier (15-32), se replace dans le wagon de tête.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze